AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Pernelle Grâce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pernelle Grâce
La Grenouille semi-muette
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Pernelle Grâce   Jeu 13 Fév 2014 - 15:46


   

   
« Qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur de l’humanité. » [Patrick Suskind]


   
Identité

Nom : Grâce
Prénom : Pernelle
Age : 22 ans
Famille affiliée : Dorn
Métier : Parfumeuse
   
Histoire :

Pernelle est née à Lyon, dans une petite famille à la réussite évidente. Edwige et Jorick, ses parents, se sont rencontrés sur les bancs de l’école de cuisine et ont, des années plus tard, ouvert leur propre restaurant. L’établissement est très vite devenu une grande enseigne, tant on disait que les mets avaient un goût « magique ». Les profanes, bien entendu, n’y voient que talent de cuisiniers et nourriture gastronomique, tandis que les familles viennent y chercher de réels voyages ou émotions dans chaque bouchée. Pernelle passe donc une enfance loin du besoin, en compagnie de son frère jumeau : Caleb.
Edwige apprend très tôt l’art de la cuisine à ses enfants, aidée de son mari, plus axé sur la pâtisserie. Pourtant un évènement fantôme va dévier l’un des jumeaux du flambeau familial. Pernelle a dix-sept ans.

Ses talons claquent sur les pierres du vieux Lyon, et la nuit est depuis longtemps tombée en cet hiver. Il ne fait pas froid, pourtant. Mais elle se sent mal. Habituellement Caleb rentre toujours avec elle, mais les filles du lycée l’ont convaincu d’aller faire quelques boutiques avant de rentrer. L’appartement de la famille n’est pas loin, et elle s’inquiète sans doute pour rien. Elle plonge sa main dans son sac pour y sortir un lecteur de musique afin de combler ce silence oppressant, mais une voix l’interpelle. Elle pivote pour découvrir un homme de l’âge de son père, vêtu comme un prête, une énorme croix de bois pendant sur son torse. Il tient un briquet à la main, qu’il maintient allumé le plus longtemps possible. Il lui sourit et lui demande son chemin, alors elle répond, tout sourire aussi. Elle ne voit même pas sa main à lui qui s’approche dangereusement et qui soudainement l’agrippe avec force. Elle pousse un petit cri, mais voilà que le briquet lui frôle la peau et qu’il psalmodie. Terrifiée, elle parvient toutefois à comprendre qu’il considère sa famille comme possédée, que ce n’est que nourriture du diable et qu’elle-même est vouée à être pécheresse. Elle croit même l’entendre la rassurer, lui promettre de la libérer, mais elle ne veut rien savoir. Paupières closes par les larmes et la peur, elle le sent. Son parfum de rose lui remonte jusqu’aux narines et lui donne envie de vomir. La flamme du briquet vient lui brûler la tempe droite, puis la nuque. Il entreprend même de la défaire de son manteau pour continuer son œuvre, mais par là desserre son étreinte. La jeune fille retrouve ses moyens comme un choc électrique. Et s’enfuit.

En rentrant, Pernelle s’enferme dans sa chambre avant tant de précipitation que ses parents devinent qu’il s’est passé quelque chose. Mais aucun d’eux ne réussit à lui faire ouvrir la porte. C’est Caleb qui parvient à rejoindre sa sœur, et découvre son visage en cloque. Ils la conduisent à l’hôpital, mais aucun son ne sort des lèvres de la victime. Ni Edwige, ni Jorick, ni Caleb ou même les médecins ne sauront ce qu’il s’est passé, et la fille de Dorn deviendra muette.

Un an passe. Une année durant laquelle les parents tentent de se battre contre le mutisme de leur fille. En vain. Caleb, lui, se contente d’établir avec elle un autre langage, apprenant celui des signes. C’est lui qui discerne le talent de Pernelle en premier. Privée de la parole, elle observe, et sent. Elle hume chaque odeur pour oublier celle de la rose et se forge ainsi un nez hypersensible. Reconnaitre les parfums devient un jeu avec son frère, et il la surprend même à en créer de nouvelles, en assemblant ce qu’elle trouve dans des petites boites. On l’inscrit donc dans une des plus prestigieuses écoles de parfumerie, tandis que Caleb se spécialise dans la chocolaterie. Elle en ressort trois ans plus tard, et remercie ses parents de vive voix.
Entendre Pernelle de nouveau, même s’il s’agit d’une voix brisée, est une telle joie que les Grâce ferment le restaurant durant presque un an pour partir en voyage avec leurs enfants afin de se retrouver. Ils en ont les moyens, et voient même plus grand pour l’avenir, l’occasion d’ouvrir un établissement plus prestigieux encore à leurs retours. Ils visitent l’Egypte, pays dans lequel la jeune fille apprend une légende dont elle ne pourra plus jamais se départir.
A son leur retour en France, elle annonce son départ pour Muzenn, afin d’ouvrir sa propre parfumerie et de prendre son indépendance.

   


   
Son corps

   
Pernelle est une jeune femme tout en beauté. Mais beauté cassée, comme une poupée de cire dont on n’aurait pas pris soin. Elle a une peau de vanille avec des yeux en amande de couleur verte. La lèvre inférieure de sa bouche est plus pulpeuse que celle supérieure, et elle possède de toutes petites oreilles. La plupart du temps on ne les voit pas, tout comme la partie droite brûlée de son visage, qu’elle cache derrière ses longues boucles blondes. Elle a un nez bien droit, tout comme sa posture en général. L’allure maitrisée, le corps fin et entretenu, une poitrine ronde et de taille modeste, des jambes élancées par le port de talons, et des mains délicates aux doigts fins et aux ongles longs et colorés. On peut la dire féminine sans problème, avec ses cils noirs qui défient le ciel de leurs battements. Mais ses parfums sont bien plus envoutants que son aspect charnel, et là est le danger.  

   


   
Sa tête

   
Description psychologique : Même après avoir retrouvé l’usage de la parole, Pernelle n’a jamais répondu aux interrogations de sa famille quant à ses brûlures. Tout simplement parce que si elle a manqué de cri pour se débattre, ou de mots sur l’instant même pour pleurer, hurler, témoigner, au point d’en devenir muette, ce n’est pas maintenant qu’elle les trouvera. Et elle trouve le vocabulaire français si pauvre, qu’elle ne parle jamais pour rien. Le papotage banal, très peu pour elle. Elle préfère sentir et écouter. Surtout sentir.
Elle est donc plutôt calme, contrairement à son jumeau, et se fait discrète, souriante. Seul son visage peut exprimer ce qu’elle ressent, car jamais elle ne vous le dira, ou ne se mettra en colère. Tout cela est bien trop enfoui pour pouvoir ressortir. Le temps que le trajet se fasse, vous êtes déjà loin.
De son agression, elle en a tiré une peur bleue du feu et des profanes, et plus particulièrement de la religion. Elle n’approchera jamais une église, et évitera au possible les contacts avec la race de son agresseur. En partant à Muzenn, elle espère pouvoir se terrer dans l’endroit le plus fréquenté des familles pour fuir les profanes.  En outre, elle ne supporte pas l’odeur de la rose, n’en mettra jamais dans ses parfums, et crachera sur le pauvre homme qui fera l’erreur de lui en offrir une.

Talent : Tout comme ses parents et son frère  vous font voyager ou ressentir à travers la cuisine, les parfums de Pernelle sont magiques. Rien qu’à votre odeur, elle saura si vous avez peur, si vous êtes excité, ou venez de pleurer. Et elle vous confectionnera un parfum sur mesure qui vous permettra de séduire, de vous apaiser ou même de vous faire croire que vous marchez sur la lune. Mais faites attention, s’il vous prenait l’idée de la contrarier, elle pourrait vous donner l’odeur de l’isolement, de la crainte, ou de l’angoisse de la mort.

   


   
Test rp

   
Menthe. Chocolat noir. Un brin d’orange. Et de la liqueur de cannelle. Pas de doute, Caleb était à sa porte. Elle quitta des yeux ses préparatifs pour faire face à son frère, avec son sourire timide. Il faisait la tête, depuis l’annonce de son départ.

-Pourquoi tu pars ?

-Pourquoi pas ?

-Tu n’es pas bien, avec nous ? Avec moi ?

Elle se contenta de lui lancer un regard blasé. Il savait très bien qu’elle ne répondrait pas à cette question tant la réponse était évidente. Bien sûr qu’elle était bien avec lui, avec eux. Elle les aimait, surtout lui. Et encore en Egypte elle croyait dur comme fer que jamais elle ne pourrait se dissocier de lui.

-Pernelle.

Il y avait comme du supplice dans sa voix, aussi cessa-t-elle tout rangement pour venir poser son front contre celui de son jumeau.

-Ce soir là. Je l’ai senti. J’ai senti ta peur, depuis ma chambre. Mes jambes ne répondaient plus et j’pouvais rien dire. Je…Sur l’coup j’ai cru que c’était juste…j’sais pas. J’me suis dis que j’étais parano, quoi.

Elle acquiesça, comprenant tout à fait ce qu’il voulait dire, et prit ses mains.

-C’est pour ça que tu pars, pas vrai ? Même si ça fait cinq ans, c’est encore ça qui te fait partir.

Elle ne pouvait pas le nier. A Muzenn elle espérait de tout cœur ne plus avoir à croiser de profanes. Elle acquiesça dont une deuxième fois.

-Et si je venais avec toi ?

L’idée l’avait terriblement tenté. Lui demander de partir, d’ouvrir sa chocolaterie juste à côté de sa parfumerie. Et l’entendre lui demander était un supplice, une véritable torture. A tout instant elle pouvait dire oui.

-J’ai besoin de faire mes preuves seule. D’exister seule. Tu comprends ?

Elle s’était tant repliée, dans le mutisme, dans les études, dans sa famille, qu’elle en avait oublié de vivre pour elle. D’être quelqu’un d’autre que l’enfant à surveiller, que la jeune fille protégée par son frère, que la victime.
Il la serra contre son torse, plus grand qu’elle. Et elle s’y lova avec plaisir, savourant l’effusion des parfums de l’amour.

   


   
Autre

   
Pernelle dispose d'une excellente mémoire. Ainsi elle n'a pas besoin de noter ses formules de parfum, elle se souvient de chacun d'eux sur le bout des doigts. Il en va de même pour tout détail de sa vie.

   


   
Et vous ?

   
Comment avez-vous connu Muzenn ? Grâce au Clown  I love you 
Avez-vous des remarques à faire ? Je sais que c'est encore en "construction", mais j'aime déjà beaucoup le visuel Very Happy0  Et l'idée des familles et tout est vraiment géniale *.*

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iestin Cabedoce
Admin et Proprio
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 92
Localisation : Suivez l'odeur des oeuvres d'art.

MessageSujet: Re: Pernelle Grâce   Jeu 13 Fév 2014 - 17:19

Bienvenue à Muzenn.

Tu es validée ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muzenn.forumactif.org
Pernelle Grâce
La Grenouille semi-muette
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/02/2014

MessageSujet: Re: Pernelle Grâce   Jeu 13 Fév 2014 - 17:26

Ooooh *.* Merci Very Happy0  Very Happy0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pernelle Grâce   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pernelle Grâce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Fiches de Présentation :: Artistes Validés-