AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Sam 22 Fév 2014 - 16:22

Tessa avait eu droit à quelques jours avant de commencer à travailler. Elle en avait profité pour ranger ses affaires et visiter un peu la ville, histoire de s’y retrouver. Le tour avait été vite fait et si Muzenn était petite, Tessa s’y sentait plutôt bien. Une atmosphère agréable y régnait et mettait en confiance.
Quoiqu’il en fût, il était temps de rentabiliser son déménagement, dans le sens le plus littéral du terme. Son service commençait après le déjeuner et pour le reste de la journée jusqu’à la fermeture de l’endroit ou jusqu’à ce que son patron estime qu’il n’avait plus besoin d’elle avant le lendemain, ou son prochain service.
Parmi les quelques échoppes qui proposaient des postes, c’était le pub qui avait immédiatement attirée la jeune femme. Le propriétaire avait l’air sympathique, la musique y était présente et les horaires peu contraignants. Certes, il fallait aimer travailler un peu tard, c’était pour cela que personne ne s’était proposé pour la fin de journée. Tessa ne demandait que cela justement. Le matin était compliqué mais le soir, tout était plus facile.

Elle entra dans la salle en salua quelques clients qui finissaient de manger. Le service du déjeuner normalement terminé, sauf pour les quelques retardataires, la salle était encore un peu vide. C’était parfait, elle aurait quelques petites heures pour s’habituer au bar et y trouver tout ce dont elle aurait besoin. Elle toqua à la porte battante de la cuisine pour signaler sa présence à son patron, Matthew O’Reilly, qu’elle connaissait encore mal. Son embauche avait été faite assez rapidement. Il lui avait seulement demandée de préparer une boisson et de la servir. Il ne l’avait même pas goutée.
Apparemment, il était vraiment désespéré à l’idée de trouver quelqu’un, c’était tant mieux pour elle. Il n’y avait eu qu’une condition à l’embauche : pas de blague sur les farfadets et autres leprechauns, ce à quoi elle avait répondu que c’était sans souci tant qu’on ne lui mentionnait pas Abba.
Par chance, le paiement dans certains bars ou pubs pour se représenter sur leur scène, était de donner un coup de main. Tessa n’était donc pas perdue. Encore fallait-il qu’elle s’habitua à tenir le rythme toute la soirée.

Quelques instants après la salutation et prise en connaissance des rituels particuliers d’accueil des clients, Tessa se vit remettre un petit tablier à serrer à la taille que tous les serveurs portaient. Elle apprit qu’elle devrait également s’occuper du service en salle si elle voyait que celui-ci prenait trop de temps. Le fonctionnement était assez simple et indulgent. Cela restait un pub de village, la plupart des clients étaient des connaissances. Le propriétaire conclut son discours en lui disant de l’appeler par son prénom, voir son diminutif : Matt. Elle accepta avec plaisir. Tout cela commençait très bien.

Son boss reprit ses occupations dans la cuisine, ménages, plonge et compagnie, et Tessa prit place derrière le bar, tablier serré et motivation parée. Elle entreprit de fouiller les placards et astiquer le bar qui était un peu trop collant à son goût. L’horloge marquait déjà 15h.
La clochette signalant l'arrivée des clients se mit à sonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne d'Outreleau
Scotch double face
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Sam 1 Mar 2014 - 20:09

À trop souvent penser que Muzenn était vide, Jeanne avait eu l'impression de se répéter, même dans sa tête. C'était une mélodie qui avait tourné en boucle, comme si ses neurones étaient reliés pour lui rappeler constamment qu'il fallait du rire pour se dire qu'une journée avait valu la peine d'être vécu, et elle avait eu du mal longtemps à penser à autre chose, parce que c'était fatalement que ce qui lui sautait aux yeux: Ce qu'elle était venue chercher ici ne se trouvait à l'endroit où elle l'avait prévu au premier abord, et il n'y avait rien à faire pour ne pas y penser. Ça avait duré des semaines, un long moment où elle n'avait rien trouvé à part un vide total, mais il semblait que ça changeait, ces derniers temps. Les gens venaient, doucement mais sûrement, et comblaient le désert de Talents. Aujourd'hui, ils étaient plein ici, et comme tous les jours depuis qu'elle était arrivée, et parce qu'elle n'avait aucune envie de rentrer au château – il lui fallait des gens à l'Atelier, pour qu'elle s'y sente bien, et comme il y en avait rarement, elle n'y mettait plus les pieds – elle se baladait dans le village. Il y avait vraiment des endroits sympas, ici, mais rapidement, elle avait compris qu'elle avait fait le tour, et que Muzenn n'avait plus aucun secret pour elle.

Il y avait une sorte de boulevard, qui allait du château de Muzenn jusqu'à son cimetière. Enfin... boulevard. Une longue rue, à la limite. Muzenn n'avait pas de boulevard, n'étaient fait que de petites ruelles mal éclairées et d'allées pavées. La plus grande allée pavée était donc celle qui reliait le château au cimetière. Triste chemin. Au beau milieu de la ligne continue qui s'offrait à elle, à droite et à gauche, se trouvait plein de cafés, des magasins, des restaurants, et puis, il y avait le pub. C'était un de ses endroits préférés, même s'il ne pouvait pas consciemment détrôner la crêperie. Au vu de l'heure, il serait sans doute vide, c'était quand même mal vu de boire au beau milieu de l'après-midi... N'empêche qu'en passant devant, Jeanne tourna la tête vers les vitres du dit pub, et entraperçut Tessa. C'était une jeune femme qu'elle avait rencontré au château, alors qu'elle s'ennuyait à mourir, comme les quatre-vingt dix neuf pour cent de son temps. Elle n'avait pas pu réellement faire connaissance, mais elle avait plu à Jeanne, déjà à cause de son prénom – Tessa, c'était si joli ! - et puis par la façon qu'elle avait de se tenir, et de parler, comme si rien n'importait vraiment. Réfléchissant deux secondes – pas plus, parce que si on réfléchit trop, on finit par ne pas faire ce que l'on voulait faire au début, elle passa la porte du pub, s'avança jusqu'au bar, s'assit sur un haut tabouret, et posa son visage entre ses mains.

- Salut, Tessa, tu vas bien ?

C'était une bonne occasion de reprendre la conversation là où elle l'avait laissée. En plus, elle n'avait pas vraiment l'impression de déranger, il n'y avait personne, et Tessa semblait tout à elle. Lui adressant un sourire, elle lui demanda de lui servir quelque chose, n'importe quoi. Tessa saurait bien quoi lui servir, après tout, n'était pas barmaid qui veut, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Sam 1 Mar 2014 - 21:37

- Non mais je ne sais pas comment lui parler… Elle ne sait même pas qui je suis, puis elle a l’air tellement hors d’atteinte ! Vous avez vu sa façon dont ses lèvres s’étirent quand elle sourit ? J’aimerai tellement qu’elle me sourit comme ça… A moi…

Axel soupira amoureusement. Teo lui donna une tape dans le dos. Il était heureux d’être là, avec Axel, à l’écouter comme d’habitude – ça lui permettait de penser à autre chose, surtout, de se concentrer sur son ami plutôt que sur lui-même. Il n’avait que peu envie de penser à lui-même – l’entrevue qu’il avait eu le matin même hanterait à nouveau ses pensées, sinon. En même temps, ça avait de quoi… Deux mille euros par mois… En plus de son salaire au café… Simplement pour utiliser son Talent, une fois de temps en temps… Un pseudo-flic taggeur, on aurait tout vu. Ils n’auraient plus à s’inquiéter pour Dana… Pourraient payer les loyers en retard… Peut-être enfin acheter sa nouvelle paire de chaussures à Gwen, bien qu’elle soit un ange et ne se plaigne pas… Il pouvait difficilement refuser. Mais quelque chose l’avait dérangé, dans le discours du policier Sonnen, et il n’avait jamais réfléchi au Réseau, à ce que le Réseau représentait pour lui. Le Réseau. Ils fichent les Talents, il avait dit. Fichent aussi les Profanes pouvant en apprendre l'existence - les fanatiques, les religieux, les crédules, les enfants. Font en sorte que les Artistes et les Profanes puissent cohabiter. Gardent un oeil sur les Artistes aux Talents quelque peu... dangereux. Il ne savait pas ce qu'il en pensait. En même temps, pourquoi aurait-il cherché à savoir ? Il s’en fichait un peu, ça ne l’avait jamais touché personnellement – contrairement aux aléas émotionnels d’Axel, qu’il côtoyait quotidiennement. Il essaya de lui dire d’aller parler à Tessa – puisque Tessa elle s’appelait, et qu’il ne pouvait plus arrêter de répéter son nom, rien que pour sentir sa langue claquer le T, et doucement former les S, entendre son nom dans sa bouche, en boucle. Teo, contrairement à Axel, n’était pas vraiment du genre à réfléchir des heures sur la décision à prendre – il fonçait, essayait, et se moquait pas mal du résultat. Il lui disait – d’aller parler à Tessa, puis il verrait bien ce que ça donnait. Axel préférait rêver – et s’il parlait à Tessa, c’était la fin du rêve. Teo se releva.

- Mais tu peux pas aller lui parler, toi ? Tu lui dis… Fin je sais pas, tu essaies de savoir ce qu’elle aime pour moi ? J’ai peur de gaffer…
- Bah, si tu veux, mais c’est débile. Tu lui parles, puis le courant passe ou ne passe pas, mais savoir ce qu’elle aime, ça ne changera pas grand-chose…
- S’il te plait.
- J’vais essayer de voir si elle est avec quelqu’un, déjà, ça te va ?
- Merci, t’es génial !
- T’es O, Axel, T’es O !

Axel ne put s’empêcher de rire, même s’il l’avait déjà entendue.

- T’es con, surtout…

Axel fila un billet à Teo, puis les deux amis se quittèrent en souriant, et le skater entra dans le pub. Il sourit à Tessa, derrière le bar, qui était apparemment en train de discuter avec une blonde, de dos, son unique cliente pour le moment. Teo s’approcha, et se posa sur le tabouret à côté d’elle.

- Bonjour !

Il se tourna à demi vers l’autre fille, pour voir son visage, et la fixa quelques instants, les sourcils à demi froncés, avant de sourire sans se retenir en la reconnaissant.

- Ah, je me souviens ! Tu es la fille que, euh…

Il s’arrêta, se rendant compte qu’il était sur le point de dire devant Tessa qu’Axel, qui allait sûrement l’approcher à un moment ou un autre, avait dragué Jeanne quelques jours plus tôt.

- On s’est rencontré à la soirée de Gab !

Puis, à Tessa :

- Et toi, tu es Tessa, la nouvelle barman ! On ne s'est pas croisés, mais j'ai entendu parler de toi. Les nouvelles font vite le tour ici, c'est petit, Muzenn !

Il lui fit un clin d'oeil. Il est vrai que l'arrivée de la jeune fille n'était pas passée inaperçue - ni d'Axel, attiré par sa chevelure blonde ; ni du patron du café d'à côté, qui avait bougonné un peu qu'il allait perdre de la clientèle. Teo avait fait semblant d'être vexé, avait promis au vieux monsieur qu'il ferait venir toutes les filles de Muzenn dans son café, et le vieux Casimir avait ri, avant de le gronder à moitié en lui disant de retourner essuyer les tables.

- Je m'appelle Teo.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Jeu 6 Mar 2014 - 16:56

En voilà une jolie surprise. Jeanne, sa première cliente, s’installa directement sur un tabouret du bar et la salua avant de lui demander de la servir comme bon lui semblait. Tessa eut un sourire amusé. Pas si pratique pour une première commande. Elle ne connaissait que vaguement la jeune femme et ne savait absolument pas ce qui lui plairait.

- Oh oui, ça va plutôt bien, surtout pour un premier jour, et toi ? Bon, vu l’heure je me vois mal te proposer un truc fort. Bière, cidre ? Ou boisson non alcoolisée bien sûr, on respecte la petite phrase lancée à la fin des spots publicitaires.

Avant que Jeanne ait pu murmurer une réponse, la clochette retentit à nouveau annonçant l’arrivée d’un jeune homme aux cheveux clairs et à l’allure décontractée. Il s’assit juste à côté de Jeanne en la saluant, la reconnaissant, semblait-il, d’une soirée qu’ils avaient passée ensemble. Apparemment, il n’avait d’ailleurs pas pensé à la soirée tout de suite, s’apprêtant à se remémorer leur rencontre d’une autre façon. Tessa eut un sourire en coin. Si c’était pas mignon tout ça.

Le jeune homme s’adressa ensuite à elle non pas pour commander mais pour lui révéler sa célébrité soudaine liée à son arrivée dans ce petit village qu’était Muzenn. Enfin, pas si petit vu la présence d’une rue marchande plutôt bien fournie pour un hameau perdu en Bretagne.

- Enchantée, Teo. Dire que je me réfugiais à Muzenn pour fuir ma célébrité si pesante, je suis déçue ! Tu arrives au bon moment en tout cas, la jeune Jeanne allait me préciser sa commande. Tu veux quelque chose ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne d'Outreleau
Scotch double face
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Mar 11 Mar 2014 - 21:40

- Ça va !

Elle allait dire plus mais...

La cloche sonna de nouveau, dans le pub, quelques minutes après qu'elle ait sonné pour elle, et elle tourna la tête. Le visage lui rappelait vaguement quelque chose, et Jeanne fronça les sourcils pour se remémorer d'où provenaient ces traits. C'était la nuit, ça, elle s'en souvenait. Il faisait nuit ce soir-là, et il y avait de la musique et des gens, voire même beaucoup de gens ! Axel ! C'était l'ami d'Axel, voilà, ça lui revenait, maintenant, c'était un ami d'Axel. Son prénom commençait par un T, elle en était sûre, parce qu'elle se souvenait précisément du moment où Axel avait dit « Regarde c'est... » mais le prénom. T. Ça aurait pu être n'importe quel prénom, et elle n'arriverait pas à le deviner.

Elle hocha la tête, la soirée de Gab. Le garçon qui avait fait rosir les joues de sa sœur, comment l'oublier ? Et comment oublier la soirée ? Il y en avait eu si peu, depuis que Muzenn avait rouvert... Il y eut une bref interaction avec Tessa, la barmaid, avant qu'il se présente à elle. Teo, voilà ! Ça lui revenait, maintenant ! Les paroles d'Axel, en boucle dans son crâne « Ceux qui arrivent, c'est Teo et Emilie ! » Comment avait-elle pu oublier ? Elle qui avait une mémoire auditive. Elle se rappelait des voix, des sons à proximité, mais jamais des visages. Teo. Maintenant, elle n'oublierait plus son prénom, elle le lui promettait à lui, alors que son regard posé sur lui se faisait insistant, ancrant les sonorités de Teo sur son visage et sur ses cheveux clairs. Ça ne serait pas compliqué à retenir, Teo, il n'avait un nom sorti de nulle part ni tarabiscoté, c'était simple, ça irait.


- Et je veux bien du cidre !

Voilà, elle qui n'arrivait jamais à se décider, du cidre, c'est bien, mais un apéritif plus fort, c'était bien aussi mais l'arrivée de Teo l'avait faite se presser, et ce n'était pas plus mal pour personne. Elle se promit un jour de savoir exactement ce qu'elle voulait. Tentant un début de conversation, elle demanda, à l'adresse du jeune homme :

- Et comment va Axel ?


Dernière édition par Jeanne D'Outreleau le Mar 18 Mar 2014 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Mar 18 Mar 2014 - 20:36

Teo rit en entendant Tessa. En tout cas, elle avait de l’humour et était de bonne compagnie. Parfois, les gens suffisaient à illuminer un lieu, à le rendre plus important, et en posant ses bras sur le bar, Teo se voyait facilement revenir, lui qui avait l’habitude de fuir ce lieu comme la peste. La jeune Jeanne, elle avait dit… La jolie jeune Jeanne… La jolie gênante jeune Jeanne… La jolie jalouse gênante jeune Jeanne… La jolie jalouse joueuse gênante jeune Jeanne… La jolie jalouse joueuse gênante jeune jaune Jeanne ? Il s’arrêta, les adjectifs dans sa tête devenant de plus en plus néologiques.

- Une menthe à l’eau pour moi, s’il te plait ! Et si tu veux quelque chose aussi, mon ami Axel te paye la boisson de ton choix, ce serait dommage que tu ne fasses que nous regarder…

Il posa sur le comptoir le billet qu’Axel lui avait filé tout à l’heure, sachant que Teo n’avait pas l’habitude de dépenser en boissons – même s’il acceptait volontiers quand on lui en payait une, puis il se tourna vers Jeanne.

- Et il va bien ! Toujours célibataire, cela dit. Il devrait venir ici, il serait mieux entouré que dans notre bande de potes ! Quoique, vous avez peut-être déjà trouvé l’âme sœur ?

Jeanne avait eu l’air de s’intéresser à Axel, pendant la dernière soirée ; mais il préférait ne pas se casser la tête sur les implications potentielles, il avait confiance, tout se passerait bien pour le jeune amoureux. Il attendait simplement la réponse de Tessa, pour pouvoir tenir sa promesse. Tout en jetant un regard à Jeanne - se posant véritablement la question, en voyant son corps se mouvoir, ses cheveux onduler, si glissants, comme si elle était roseau qui prenait la forme du vent qui l’entourait, s’adaptant à sa force et à sa direction, et en même temps, si vibrante, si imperceptiblement indépendante, comme si elle pliait sans jamais s’arracher à elle-même…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Lun 31 Mar 2014 - 17:24

Servant le cidre de Jeanne avant de le poser devant sa consommatrice, Tessa laissa une surprise teintée d’amusement dessiner les traits de son visage. Teo était extrêmement direct, un type de direct qu’on ne voit pas si souvent dans un petit village français. Enfin, pour ce qu’elle en savait, après tout, c’était sa première fois dans un village. Son air surpris ne départit pas lorsque Teo lui annonça la boisson qu’elle pourrait s’offrir grâce à la générosité d’un certain Axel. Tessa hocha d’abord la tête sans trop croire à cette histoire. Pour un garçon si à l’aise, c’était étrange de s’inventer un alibi pour commander pour la barmaid. Pourtant cet Axel était celui dont Jeanne s’enquit, faisant de son existence un fait non disputable. Tessa prépara la menthe à l’eau de son deuxième client de la journée.

- Axel serait donc le blanc chevalier qui me ferait boire sur mon lieu de travail ? Un prévenant jeune homme à ce que je vois.

La surprise ayant laissée la place entière à l’amusement, Tessa se servit une pinte de bière avant de rendre la monnaie au blond occupé à répondre à la question de Jeanne, annonçant adroitement le célibat de son ami. Tessa eut un petit rire. Teo essayait-il d’arranger un coup à son pote ? Le regard observateur qu’il lança à son interlocutrice au verre de cidre fit se raviser la récente barmaid qui sirotait sa pinte. Apparemment la question s’adressait tout particulièrement à elle. Ou, du moins, sa réponse était la plus recherchée.

- Pas très gentil pour les potes, les pauvres risquent de se sentir délaissés. Quant à l’âme sœur, non toujours pas trouvée, faute de recherches.

Elle se fichait un peu de ces histoires d’âme sœur ou non. Si elle était intéressée, elle tentait son coup sans se poser la question d’un amour indestructible et ineffable. A trop chercher les grands moments et grands mots, on en oubliait les petits.
Tessa était pourtant curieuse de la réponse de Jeanne, ne serait-ce que pour savoir si elle allait sauter sur la proposition de Teo. Telle qu’elle l’imaginait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne d'Outreleau
Scotch double face
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Lun 31 Mar 2014 - 18:29


L'âme sœur ? Jeanne cessa immédiatement de sourire, passa son masque froid comme on enfile une écharpe, et baissa les yeux vers le comptoir. L'âme sœur, vraiment ? Fallait-il en parlait maintenant ? Parce que Jeanne n'avait rien à dire à ce sujet, vraiment, elle n'avait rien et... Oui, d'accord, elle voulait bien l'admettre, c'était qu'en fait, il y avait évidemment trop à dire et que c'était tout blessé, en dedans et qu'en parler rouvrirait peut-être les plaies et fallait-il le faire aujourd'hui, vraiment ? Pouvait-on simplement reporter ça au lendemain ? Au mois prochain ? À l'année prochaine ? Ou à jamais, peut-être ?  Elle ne voulait pas parler de ça parce qu'elle y pensait déjà assez. De son réveil à son coucher, elle l'avouait. Et la nuit, aussi, inconsciemment, évidemment, mais même dans son sommeil, ça ne la quittait pas. Trois nuits de suite qu'elle rêvait de la même chose, dans des lieux, des ambiances, des paroles différentes mais toujours, toujours, toujours pour dire la même chose. Dans son cerveau, il n'y avait que ça, qu'un seul prénom auquel elle accordait la plus haute importance. Elle appréciait la compagnie des Juliens parce que la compagnie de son Julien était très – trop - agréable. Elle aimait fort les bruns parce que Julien l'était, et elle aimait les pantalons orange-cuivre aussi, mais là, il n'y avait rien à faire, il n'y avait que Julien pour porter ça alors elle le coinçait simplement dans un coin de sa tête, prête à sourire à celui qui arborera fièrement la couleur qui avait fait soulever son cœur, il y a quelques temps...

Jeanne avait avancé, depuis son départ, et elle était arrivée au stade où elle le cherchait de partout, sachant pourtant qu'il ne serait pas là. Elle le cherchait dans son téléphone – elle le regardait des fois pour être sûre de ne pas avoir de nouvelles, fronçait les sourcils, blessée, parce qu'il n'y en avait jamais – le cherchait du regard dans les pubs, parce qu'il aimait la bière, gardait dans son portefeuille une photographie de lui, qu'elle regardait de temps en temps, mais jamais trop longtemps, pour ne pas s'en lasser. Ce serait si triste, de se lasser de lui, n'est-ce pas ? Il pourrait revenir à n'importe quel moment et elle était prête à attendre parce que c'était Julien et qu'elle se devait d'attendre pour Julien. Elle se l'obligeait à elle-même, mettait des boulets à ses poignets, s'interdisait tout rajout de distance entre lui et elle, parce que c'était déjà trop et qu'on ne savait jamais et que peut-être, peut-être, peut-être... Mais de toute façon, c'était inutile, ses poids en plus. Même libre, elle n'aurait pas avancé d'un pouce.

Et pourtant, elle s'était assombrie, et ça s'était tout pincé, en elle, et elle ne savait pas pourquoi, à l'entente de ce mot idiot qui ne voulait rien dire. Âme sœur. Il l'avait piqué de partout et l'avait contrariée, si elle s'était concentrée, elle aurait même remarqué que d'un coup, son estomac se tordait. C'était triste, d'être triste, et étonnant, aussi. Julien aurait du être l'écho du mot, la suite logique de ce terme, et elle avait juste été émue dans le mauvais sens et un peu froissée. Ce n'était qu'un mot et il ne changerait rien à ce qu'elle ressentait, et puis un jour, elle en était sûre, il le lui avait dit, il y a longtemps, il la surprendrait et viendrait la voir à Muzenn, alors elle ne pouvait qu'attendre, évidemment, parce que pourquoi faire autre chose ? Il n'avait jamais menti ou jamais intentionnellement, elle en était convaincue, Julien n'était pas comme ça, de toute façon, il n'avait aucune raison de commencer maintenant...

Elle releva les yeux vers Teo, se força à sourire, espérant fort fort fort que ça ne se remarquerait pas. Les gens, en général, n'étaient jamais bien observateurs, et pourquoi Teo serait-il différent ? Pourquoi faudrait-il qu'il le remarque ? Il n'était qu'un garçon dans un pub, à qui elle avait vaguement parlé, il ne le remarquerait pas, c'était évident, il ne fallait pas s'en faire. Replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle répondit à sa question, prête à dire la vérité, un « Je ne sais pas » mais ça ne sortait pas, ses lèvres, ses cordes vocales s'unirent pour répondre autre chose, et Jeanne s'en étonna :

« Et toi, tu l'as trouvée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Jeu 3 Avr 2014 - 18:42

Teo rit librement en entendant la réponse de Tessa, et lui fit un clin d’œil.

- Tu pourras remercier le blanc chevalier en personne bien assez tôt, il vient souvent ici. Et ne t’inquiète pas pour les potes, ils viendront aussi !

Il imaginait si facilement Axel venir ici, vouloir parler tranquillement avec Tessa, et Gab, Sonia et Thomas lui mettre des bâtons dans les roues, pouffer de rire, appeler l’un ou l’autre… Et puis finalement partir, sous l’insistance d’Emilie qui serait un peu plus empathique que les autres ; alors ils partiraient bruyamment, et attendraient dehors, riant toujours, leur verre à la main… En espérant attendre pour rien, parce qu’ils étaient comme ça. Il était déjà arrivé que l’un ou l’autre des amis s’éloigne du groupe pour un temps ; Teo avait tendance à leurs filer comme un poisson entre les doigts, lorsque la famille prenait le pas sur eux. Ils ne se reprochaient jamais rien, ne posaient jamais de questions – et ils savaient tous que quoiqu’il arrive, les autres seraient prêts à leurs ouvrir les bras, et qu’ils pouvaient accourir à toute heure du jour et de la nuit. Alors, non, les potes ne se sentiraient pas délaissés – ils attendraient toujours, ou plutôt, ils n’attendraient pas, ils vivraient, à fond, à rire à en faire trembler les plafonds, à pleurer à s’en vider le corps, à hurler, sourire, grimacer, soupirer, tirer la langue, lever les yeux au ciel, fermer les yeux, embrasser, bouder, faire des photos. Des fois il y avait deux têtes, dessus. Des fois trois. Des fois quatre. Des fois cinq. Des fois… Nan, six, c’était un peu dur, quand même, il faudrait que Matthys tienne l’appareil le plus haut possible pour avoir tout le monde dedans, et comme il n’aimait pas les photos, c’était rarement le cas. Bref, Axel, pas Axel, Axel seul, Axel avec une fille qu’il ferait rentrer dans le cadre de leur amitié quelques temps, les présences et absences ne changeaient pas grand-chose à la force de leurs liens ; il y aurait des bras et des jambes tellement mélangés que personne ne saurait plus à qui appartient quoi, et que Sonia pique l’un des gants d’Emilie n’arrangerait pas les choses. En tout cas, que Tessa ne cherche pas restait une bonne nouvelle.

Le regard de Teo se reposa sur Jeanne, et il sentit comme une grosse pierre plate en remarquant son trouble. A quoi voit-on ces choses-là ? C’était juste une expression du visage moins ouverte, un corps un peu plus tendu, un regard plus fuyant, une voix moins assurée, moins sincère, et les yeux qui s’effritent. Comme si, comme si – c’était la question qui la mettait dans cet état. Elle avait dû croire la trouver, son âme sœur – tomber amoureuse, aimer par-dessus tout, par-dessus elle, puis le perdre, et maintenant, elle ne pouvait pas répondre à sa question, parce que ce n’était pas celui auquel elle pensait mais qu’elle ne voulait pas se l’avouer… Et c’était tellement évident, dans la question qu’elle lui posa. Mais Teo ne voulait pas qu’elle pense à ces choses-là. Il voulait du rire, du bonheur. Alors il lui fit un grand sourire, et répondit sans réfléchir :

- Oui, c’est toi !

Il rit de lui-même, et lui tira la langue, pour lui montrer qu’il rigolait. Il passait décidément trop de temps avec Gab, pour sortir des trucs pareils aussi spontanément… Puis il lui sourit pour de vrai, rassurant, la pierre fondant en vague de sable. « Ça ira », il lui disait avec son regard. « Tu verras. » La confiance, en elle et en son avenir, se dégageait de lui avec une facilité déconcertante. La paille vint se loger entre ses lèvres, et il sirota doucement sa menthe à l’eau, son regard repartant chercher Tessa. Remarqua sa moue… amusée. Teo explosa de rire à nouveau, avant de s’arrêter à l’instant – il venait de souffler des bulles dans son verre et d’en foutre partout au passage.

- Youps.

Se relevant de son tabouret, il fit le tour du bar, et attrapa une serviette, effleurant l’épaule de Tessa au passage pour qu’elle comprenne qu’il ne voulait pas qu’elle bouge.

- On échange les rôles ! Apprécie tranquillement ta bière, il ne sera pas dit que l’invitée d’Axel aura nettoyé mes conneries !

S’il commençait à bosser au pub pendant son temps libre alors qu’il nettoyait déjà les tables au café, il n’allait jamais s’arrêter… La proposition du policier repassa dans sa tête, et il demanda à Tessa :

- T’avais envie de bosser ici, ou tu as pris ce que tu trouvais ? Si on te propose quelque chose d’autre, tu partirais ? Et pourquoi tu cherchais à Muzenn, en fait ? C’est pas commun, de chercher du boulot dans un petit village pareil…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Sam 5 Avr 2014 - 18:47

Le visage de Jeanne était brusquement devenu sombre. Son sourire était oublié et ses yeux perdus dans le vide. C’était un risque lorsqu’on abordait le sujet de l’amour, certains désespéraient trop à ce sujet. Il y eu un petit silence. Tessa n’avait aucune idée de la raison pour laquelle cette question semblait tant attrister la jeune femme et ne chercha pas à le deviner. Il y avait trop de possibilités, de raisons envisageables et surtout, cela ne la regardait pas.

Jeanne répondit sans répondre, renvoyant la question à Teo. Tessa avait beau s’amuser du jeu qui semblait se dérouler entre eux, elle devait bien reconnaitre sur Jeanne semblait à mille lieux de Teo. Si elle avait été intéressée par le jeune homme, elle aurait simplement rougi et changé le sujet un peu maladroitement avec un sourire gêné. Son attitude s’était bien trop refroidie pour ça. Avant même qu’elle n’ait pu tenter de faire sourire la triste blonde, Teo répondit à sa question.

Tessa eut un petit sourire à la plaisanterie du garçon. Il n’y avait pas à dire, quand il tentait quelque chose, il ne faisait pas dans la dentelle. Comme un grand gamin, il se mit à siroter sa menthe à l’eau en regardant la barmaid. Tessa agita la tête, amusée. S’il était comme ça tous les jours, le suivre devait être une sacrée aventure ! Partant dans un éclat de rire, le garçon éclaboussa son entourage dans un rayon d’environ quinze centimètre.

- Ah ben voilà ! Tu l’as baptisé mon bar, là ! Et Jeanne et moi au passage ! Et tu fais quoi là ?

Il passa derrière elle pour nettoyer ses dégâts sans trop lui laisser le choix.

- Mais attends, tu vas finir par me piquer mon job !

Le jeune homme s’affairait et Tessa questionna Jeanne du regard pour savoir si tout allait bien. Teo apportait de l’animation mais elle préférait s’assurer tout de même que son nouveau lieu de travail n’apporte pas déprime aux clients. Ou plus ample déprime, dans le cas présent. Elle sursauta un peu à la demande légèrement pressée du blond qui finissait d’essuyer les dernières traces de menthe à l’eau. Lui attrapant le torchon des mains elle le laissa rejoindre sa place, si son patron voyait qu’elle faisait travailler ses clients dès le premier jour, ça n’allait pas vraiment passer. Elle rit :

- Hola, on se connait que depuis cinq minutes et tu me parles déjà de départ… Je vais vraiment finir par croire que tu veux mon job. Mais je l’ai choisie ma place au bar moi, monsieur ! Parmi ce que j’ai trouvé, certes mais ça me plait bien.

Elle laissa son regard dériver.

- Quant à pourquoi Muzenn et bien… Je ne sais pas… L’envie de changer d’air. J’avais entendu parler du château et du côté artistique de l’endroit, ça m’a tentée et me voilà.

Si le garçon s’y connaissait, il comprendrait l’allusion au château, dans le cas contraire, il la considèrerait comme une simple amatrice des arts et la discussion s’arrêterait là. Elle avala une grande gorgée de bière en regardant curieusement le garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeanne d'Outreleau
Scotch double face
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 22/01/2014

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Lun 14 Avr 2014 - 13:49

Elle esquissa un sourire cassé aux propos de Teo et l'élargit aussitôt, levant les yeux vers lui, mais derrière ça, il n'y avait rien d'autre. Ça avait été un automatisme idiot, une sorte de "Ah, j'ai compris !" qui signifiait simplement qu'elle n'avait rien compris du tout. C'était ce qu'on attendait d'elle, n'est-ce pas ? Qu'elle sourit et qu'elle soit d'accord, ça, elle savait faire, il fallait simplement qu'on la prévienne, quelque fois, parce que c'était si compliqué de toujours tout devoir surveiller et de répondre correctement aux attentes des autres (qui se moquaient bien, eux, de savoir si Jeanne, elle, avait autre chose à faire/penser/ressentir), et puis, elle n'avait pas d'yeux derrière la tête ni de radar pour toujours tout contrôler autour d'elle. Et puis, dans son regard à lui, il y avait plein de choses qui ne voulaient rien dire, en elle, à croire qu'elle ne comprenait définitivement rien. Elle haussa un sourcil, une fois son sourire envolé - sourire qui ne dura pas, parce qu'étirer des lèvres, c'est fatigant et triste, quand on en n'a pas envie. Qu'est-ce qui clochait chez lui ? Elle haussa son deuxième sourcil, et pour camoufler son trouble, elle approcha le verre rempli de cidre de ses lèvres. Il devait penser mal, évidemment, sinon, pourquoi lui lancer un tel regard ? Fallait-il le lui faire remarquer, lui poser la question ou simplement acquiescer de nouveau ? En même temps, il était clair que ce n'était absolument pas le moment pour commencer une discussion sérieuse - Jeanne, elle non plus, n'avait pas envie de parler de sujets graves qui méritaient une grande réflexion, elle n'était pas venue ici pour ça, alors, elle tira un début de trait sur les deux premières propositions avant de se rendre compte, finalement, qu'elle n'avait aucune envie de se soumettre à sa volonté, ou de lui faire croire qu'il avait raison, alors non, elle n'avait pas intérêt à consentir. Sans s'en rendre compte, il apparût des noeuds gros comme le poing dans son cerveau, et elle s'emmêla dans ses propres pensées explicatives. Elle dût boire une gorgée en fermant fort les yeux pour remettre ses idées en place. Une fois son verre déposé en face d'elle, elle remit son dos droit - elle avait remarqué qu'il se arquait légèrement, quand elle n'y faisait pas attention, et plaça ses mains sur ses jambes. En face et à côté d'elle, ils iraient sans doute croire que le cidre était trop pétillant et sec pour elle, et qu'elle n'était qu'une petite joueuse, elle fronça les sourcils, en y pensant, parce qu'évidemment, elle n'en était pas une, et elle aurait voulu l'expliquer, mais Teo…

Elle ne savait pas trop ce qu'il avait fait, parce que la situation lui échappait déjà depuis quelques secondes, mais il s'avéra qu'elle avait de la menthe à l'eau de partout sur ses vêtements. Jeanne ouvrit grand la bouche, presque offusquée : À elle, ça ne lui arrivait jamais, ce genre de choses, alors comment Teo arrivait-il toujours à se déclasser des autres ? Il y avait du vert d'eau sur son joli gilet blanc, et elle ne pouvait décemment pas sortir comme ça. Écoutant malgré elle l'échange en face d'elle, elle ôta le vêtement blanc, le posa sur ses genoux - maintenant, elle n'écoutait plus du tout ce qu'il se disait, écarquilla les yeux de nouveau ; passa une main sur sa joue alors que dans sa tête, une mélodie dramatique se jouait : Sur sa robe aussi, il y avait plein de tâches, et ce qui lui semblait le pire, c'était que Teo ne semblait même pas s'en rendre compte, continuait sa conversation avec Tessa qui devait certainement être extrêmement intéressante, elle n'en savait rien, et ne voulait pas - plus savoir.

Elle inspira profondément, fit un large sourire pressant à Tessa et Teo et se leva de son tabouret haut. Elle avait la main qui tremblait alors qu'elle entrait dans son sac pour sortir un billet et le déposer sur le comptoir.

- … Je dois y… Au revoir !

La seconde suivante, elle était sortie du pub pour retourner dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Mar 22 Avr 2014 - 18:26

Ah, alors Tessa était des Familles; c’était à prévoir, tous les étrangers de passage à Muzenn, en général, étaient des Artistes. Les touristes profanes avaient tendance à choisir d’autres destinations, Muzenn étant un peu… mort, comme endroit, sauf à être féru d’art et à vouloir visiter le Château. Et puis Jeanne se leva, et… partit en courant.

Teo resta perplexe, la regardant fuir sans rien faire, trop pris par la surprise. Puis il eut envie de lui courir après, de la rattraper, de calmer sa détresse – se ravisa immédiatement. Si elle partait… elle avait ses raisons, et il n’avait pas à insister. Est-ce que c’était à cause de sa question ? Elle s’était brisée comme un vase, de l’intérieur, quand il avait posé sa question sur les âmes sœurs, et depuis, elle tenait un sourire étrange sur son visage, un sourire faux, un sourire en miettes. Il avait voulu faire comme si de rien était, lui faire comprendre qu’entre eux, peu leurs importait, qu’elle n’était pas obligée d’y penser, qu’ils parlaient déjà d’autre chose. Et… il avait complètement échoué. Parce qu’il avait beau baragouiner, elle était toujours bloquée sur sa question, sur sa réponse stupide, sur ses souvenirs. Il fit une grimace à Tessa.

- Je ne sais pas ce que lui a fait son ex… mais il ne l’a pas fait à moitié.

Oh, ce n’était qu’une supposition, mais il avait peu de chance de tomber faux… Souriant d’un air contrit, il baissa les yeux – remarqua, alors, le gilet blanc au pied du tabouret. Il le ramassa, regarda les tâches de menthe, le plia, le gardant sous son bras.

- Vous êtes amies, toutes les deux ? Fin, je suppose que si tu viens d’arriver, vous ne devez pas vous connaître beaucoup plus que toi et moi, en fait.

Il avait un pincement au cœur, à la savoir partie et probablement triste, mais Teo n’avait jamais été le genre de personne à s’apitoyer ou à passer des heures entières bloqué sur quelque chose qu’il ne pouvait pas changer. Jeanne saurait bien se remonter le moral toute seule, elle savait ce qui était le mieux pour elle, et si elle avait senti que le mieux était de rester avec Tessa et lui, c’est ce qu’elle aurait fait ; alors il l’oublia, avec cette facilité déconcertante qui tapait sur les nerfs de Sonia et faisait fondre Emilie – « C’est un cadeau de gamin que tu as, ne le perds surtout pas… » - et reprit pour Tessa :

- Et non, ne t’inquiète pas, je ne te volerai pas ton job ! Je vais même te dire un secret, en fait – t’essaies de pas faire tourner aux clients ? Je sais bien que ça fait partie du boulot de barman, d’être la détentrice de tous les ragots du coin et de pouvoir informer tout le village de ce qui se passe où à quelle heure, mais je tiens à la discrétion.

Il lui fit un clin d’œil.

- Si tu remontes la galerie marchande, y a un petit café avec une terrasse sympa – c’est là que je travaille. Si un jour tu veux un chocolat, n’hésite pas à passer, je t’en ferai un cadeau de la maison ! Par contre, oui, en général c’est la population un peu plus, euh, ancienne de Muzenn, on va dire, qui y passe, mes potes n’y vont pas, et, bon, j’évite de leurs dire que c’est là-bas que je passe mes journées, en fait.

Il évitait de dire beaucoup de choses, mais ça… Il avait la chance d’avoir des amis respectueux de la vie privée.

- Et sinon, tant qu’on est seuls… C’est quel art, qui t’as attiré ?

Il sourit, d’un côté seulement, de manière assez explicite – elle comprendrait de suite qu’il en était aussi.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Dim 27 Avr 2014 - 5:14

Jeanne se recroquevillait en souriant, fronçant les sourcils vers Teo. Toute à sa discussion, Tessa le remarqua assez peu. Elle finit par se lever prestement, laisser un billet sur le comptoir d’une main tremblante et quitta le bar après leur avoir lancé un sourire forcé. Tessa haussa les sourcils sans comprendre. C’était encore lié à la mention de l’âme sœur ? Oh bon sang, elle n’avait jamais vu une réaction aussi extrême. Parfois, certains visages se revêtaient d’un air empreint de mille regrets mais jamais elle n’avait été témoin d’un changement d’atmosphère aussi brusque et complet. Elle se pencha un peu au-dessus du bar.

- Hé ! Attends, ta mon… la porte se ferma en un tintement de clochette, -naie…

Elle grimaça en même temps que Teo qui ajouta sa supposition. Elle acquiesça, ça n’était pas vraiment difficile d’en déduire la même chose. En réfléchissant aux propos, ou à leur absence, Tessa sirota sa boisson en fronçant les sourcils. Jeanne n’avait pas répondu au sujet de l’âme sœur mais s’était seulement renfrognée, cela allait donc plus loin que la simple séparation. Peut-être considérait-elle que le garçon, ou la fille, en question était l’amour de sa vie mais le sentiment n’avait pas été réciproque sans même qu’une réelle relation eut été entamée. Quoique, pour qu’une atmosphère change à ce point-là, les deux individus avaient dû être proches, très proches même. Ou Jeanne s’était-elle fourvoyée en s’imaginant proche de cette personne sans qu’ils le soient réellement ? Elle ne semblait pas pourtant être du genre à s’inventer des histoires. Mais ce n’était pas comme si Tessa la connaissait bien non plus.

La barmaid secoua la tête. Inutile de s’étendre là-dessus. Ces histoires restaient communes et il n’était jamais très intéressant de se monter le bourrichon sur ce type de sujet.

- Tsss… Histoires de cœur…

Teo ramassa le gilet blanc qu’elle n’avait même pas remarqué.

- Ah zut ! Euh non, pas vraiment amies. Elle ajouta avec un sourire : Pas que je sois contre, mais je ne suis pas là depuis assez longtemps pour connaitre suffisamment bien des gens. Remarque, on s’est déjà croisées au château, elle désigna le gilet du menton, je peux probablement lui ramener ça, si tu veux.

Sur ce, un homme un peu bougon passa la tête par la porte de la cuisine. Aïe.

- Hé ! C’est moi, où j’entends des pas précipités qui emmènent mes clients dehors ?

Tessa se para d’un immense sourire en agitant la main.

- Pas de souci, boss. Elle était pressée mais, montrant le billet, tout est en ordre. Et puis, je sais où elle vit, je la ramènerai de force s’il le faut.

Matthew O’Reilly fronça les sourcils en plissant les yeux semblant ne pas vraiment adhérer à la plaisanterie.

- Mouais…

Il repoussa la porte doucement, disparaissant peu à peu dans la cuisine. Tessa sentait le poids de son regard jusqu’au bout du geste et se sentit obligée de sourire à la porte rabattue mais pas réellement fermée. Elle soupira en souriant toujours, amusée.

- Ouah, ça promet ici, va falloir que je fasse attention ! Puis en chuchotant : Il a les oreilles fines.

Un toussotement cuisinier la fit partir dans un grand éclat de rire qui ne diminua pas quand Teo lui assura que son job était bien le sien.

Comme s’il ne s’était rien passé avec Jeanne, Teo partit pour une confession au sujet de son travail. Ou, en tout cas, la prévint qu’il partait pour une confession.

- Pas de souci, il y a une sorte de sermon d’Hippocrate des barmaids aussi, sinon le monde ne tiendrait pas sous le choc de toutes les révélations. Vas-y, vas-y !

Tessa n’avait pas encore vu le petit café. Les petits cafés n’étaient en général pas vraiment son truc. A bien y réfléchir, les petits villages non plus alors elle devrait sans doute revoir toutes ses certitudes.

- Attends, tu ne veux pas que tes potes sachent que tu bosses dans un café pour… eum… vieux habitués ? C’est la honte par ici ? Parce qu’honnêtement, j’aime bien Muzenn mais ce n’est pas comme s’il y avait un choix délirant de postes. Bref, je garderai ton secret jusqu’à la tombe quoiqu’il en soit. Croix de bois, croix de fer comme on dit.

Main droite sur le cœur et main gauche en l’air à la mode scout. Son sourire entendu au sujet de l’Art l’amusa. Tiens donc, pour l’instant elle avait plutôt de la chance et ne rencontrait quasiment que des « connaisseurs ». Enfin… sur quatre personnes, trois semblaient bien tremper dedans.

- Aaaah ! Un connaisseur donc ! Mais je t’ai pas encore vu au château en fait, je croyais que tout le monde y était ! C’est la musique pour moi, mixage et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Mar 6 Mai 2014 - 18:26

Teo haussa les épaules.

- Si ça ne t’embête pas, je le lui rendrai moi, parce que je ne suis pas sûr qu’elle apprécie qu’on lui rende un gilet vert au lieu d’un gilet blanc…

Jeanne lui semblait venir d’un monde où une giclée de boue était la fin du monde.

- C’est moi qui l’ai sali, j’le passerai à la machine avant ! Et ça me donnera une excuse pour visiter le Château, en plus. Vingt-trois ans que je suis ici et pas été foutu d’y mettre les pieds une seule fois… Remarque ça ne fait pas longtemps qu’il est ouvert au public. Si j’la trouve pas je te le ramène, toi je suis sûre de pouvoir te trouver.

Il sourit.

Sourit encore plus à sa réaction, une fois qu’il lui eut avoué son boulot.

- C’est pas la honte… Mais on a comme un accord tacite, dans le groupe. On ne parle pas de notre vie quand on n’est pas ensemble. On ne pose pas de question, on ne cherche pas à savoir. On se contente de vivre le moment présent, on sort des blagues, on danse beaucoup – y a beaucoup de Luskan – on écoute de la musique, on fanfaronne, on… profite. Le monde n’existe que comme terrain de jeu. Le seul à parler de sa vie, à la limite, c’est Axel !

Oh, oui. Axel aimait beaucoup parler de sa vie, en long large et travers… Ah, mais d’ailleurs c’était pour lui qu’il était là, à la base…

- Je te le présenterai, il est vraiment sympa.

Il posa sa joue contre sa main, accoudé au bar.

- Ça te dirait de venir mixer avec nous ? D’habitude c’est Mattias qui s’occupe de la musique, il est Sonnen aussi, et on passe de bonnes soirées à monter des chorégraphies ou à juste bouger, on danse, on s’amuse. Ça pourrait être sympa d’avoir du nouveau son. Ah et perso j’suis un Tresadenn, j’m’occupe de rendre nos petits moments de danse inoubliables à coup de bombes de peintures… Mais j’habite pas au Château, je me fous un peu des Talents, j’suis juste là parce que j’ai toujours habité dans le coin. Breton pur souche !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Mar 13 Mai 2014 - 13:18

Tessa hocha la tête sans trop y faire attention. S’il voulait laver le gilet, grand bien lui fasse. Elle écouta le garçon en rangeant les verres vides. Le sien et celui de Jeanne. Elle sourit en l’entendant parler du fonctionnement de son groupe d’amis tout en peinant à refreiner un froncement de sourcils.

Elle n’était pas experte en matière d’amitié. A vrai dire, même dans son groupe de mixeurs, les liens qu’elle avait liés étaient dénouables avec une facilité déconcertante. Mais elle savait pourquoi. Comme Teo, elle ne voulait que de la simplicité. Profiter de l’instant… Mais son groupe n’était pas un clan, des amis. Elle le savait. Elle n’était pas experte en amitié, non, mais elle avait eu quelques amis. Et les amis, ça se parlent. Vivre ensemble les expériences légères et simples est une partie de la chose mais il y a aussi la confidence, la confiance… Toutes ces choses qu’on voit dans les dessins animés pour enfants et dans beaucoup de films pour tous les âges.

Vu comme Teo parlait de ses amis, ils avaient une grande place dans sa vie. Ce n’était pas seulement des gens avec qui il trainait. En remontant sa queue de cheval, Tessa songea que Teo paraissait bien jeune. Son air de gamin ne semblait pas être qu’une apparence qu’il se donnait mais un mode de vie. Quoique… les enfants se parlent et se confient. C’était un peu comme un jeune adulte qui tentait de reproduire les souvenirs qu’il avait de l’enfance sans que ce soit réellement l’enfance telle qu’elle est. Quelqu’un qui aurait peur de grandir ? Qui voudrait fuir le monde trop sérieux des adultes ?

Tessa secoua la tête, amusée. Elle était presque hypocrite. Elle faisait un peu la même chose avec sa loi de la simplicité. Le monde de la gaminerie la tentait peu cependant. Elle éclata de rire à la mention d’Axel.

- Ah ! Axel ! Encore et toujours, Axel ! Je vais finir par croire que tu veux nous marier !

Avant d’avoir le temps d’ajouter quoique ce soit, Teo lui proposa de les rejoindre dans leurs… spectacles improvisés ? Tessa haussa les sourcils sans cacher son intérêt en la matière.

- Fierté régionale et tag ? Attends du coup, Tresadenn et Luskan c’est… peinture et danse ? Je ne connais que les Sonnen. Et encore, que des Sonnen Suédois. Sinon, si Mattias est tenté par le partage de platines… pourquoi pas ? Je ne pensais vraiment pas trouver des compères dans le coin.


Elle lui fit un clin d’œil.

- Je m’invite officiellement à votre prochaine soirée, histoire de voir à quoi ça ressemble. Y’a une date ?


Elle écarquilla les yeux soudainement.

- Oh ! Attends ! C’est ça ton plan en fait ?


Elle éclata de rire avant de s’adosser les bras croisés sur la poitrine sur la tranche d’une étagère derrière en prenant garde à ne rien faire basculer.

- Ah ! C’est pour ton Axel, c’est ça ? Tu veux vraiment nous marier ! Bah allez, pour tant d’efforts mis dans cette entreprise, je vais lui souhaiter le bonjour à ton pote. Ça ne m’empêchera pas de m’incruster à votre soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Ven 23 Mai 2014 - 17:24

Teo explosa de rire.

Le pire c’est qu’en parlant à Tessa, il avait complètement oublié que c’était Axel qui l’avait poussé vers elle, pour glaner une ou deux informations à son sujet… Il ne se considérait pas vraiment menteur ou trompeur, il appréciait vraiment la présence de Tessa et l’aurait invitée à rejoindre ses amis en répèt’ même sans l’existence d’Axel, mais bien qu’elle ne le sache pas – elle devait blaguer aussi – elle avait tout de même raison.

- Je suis complètement démasqué ! Non mais tu comprends, c’est mon rêve, d’être garçon d’honneur pour un de mes potes, et bon, c’est mal barré… Gab et Sonia ont pas l’intention de se marier, et y a qu’Axel que j’ai une chance de shipper, alors… Puis bon, j’veux pas qu’il soit avec n’importe qui non plus, tu devrais être honorée !

Grand sourire. N’importe quoi. Il racontait n’importe quoi. Après ça, si Axel lui plaisait, il aurait de quoi les taquiner pendant pas mal de temps… « Alors, c’est pour quand, le mariage ? » Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs ; au fond, tout cela lui importait peu.

- Tiens, j’te file mon numéro. On n’a pas vraiment de dates pour les soirées en fait. En général on se retrouve les jeudis au vieux hangar – tu vois l’entrée est du parc ? Ben tu descends la rue, tu tournes à gauche, un peu plus loin y a le hangar, tu peux pas le rater, au pire tu suis tes oreilles. Fin la première fois que tu viens j’peux t’accompagner aussi c’est plus simple. Sinon on s’organise souvent des trucs dans le parc, mais on fait un peu tout en mode spontané, ceux qui sont dispos viennent. Le plus simple c’est que j’te prévienne, j’espère que t’as rien contre les plans de dernière minute !

Cliquetis de portable, puis :

- Y a que des Sonnen, là où t’étais ? Ici y a cinq Familles… Tresadenn, c’est tous les arts visuels. Luskan, les arts du spectacle. Y a aussi les Dorn, ce sont surtout des artisans, ils font des trucs de malade… « et les Prederi sont les poètes maudits », pour finir en alexandrin…

Il leva les yeux au ciel, un sourire en coin.

- Y en a vraiment pas, en Suède ? J’me demande si y a d’autres Familles à d’autres endroits, du coup… Fin, Muzenn reste un lieu « sacré » assez important, bon. J’suis sûr que Mattias sera curieux de savoir à quel point la culture peut influencer l’oreille musicale, sinon. Bref, on sera au moins trois à t’accueillir à bras ouverts !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Dim 1 Juin 2014 - 21:16

- Ah mais je suis complètement honorée pour le coup. A peine débarquée et me voilà déjà avec un bon boulot, une scène et un quasi-fiancé. Et dire que je pensais que tout était plus lent dans les villages !

Tessa rit avec Teo de bon cœur. Tout en prenant son numéro sur son portable, après lui avoir donné le sien, elle haussa un sourcil aux indications de Teo.

- Je peux les récupérer sur internet les directions ? Non, ouais, c’est mieux si tu m’accompagnes. Après pour la dernière minute ben ça dépendra de si je bosse ou non. On verra ça par texto je suppose.

Elle rangea son téléphone dans sa poche et releva les yeux vers Téo pour prendre bonne note des noms des familles. Certains ne lui étaient pas complètement inconnus. Avec son arrivée au Château, le nom Tresadenn était effectivement déjà passé par ses oreilles. Elle compta rapidement sur ses doigts avant d’hocher la tête admirativement.

- Pas mal, douze en effet. Et comme ça d’un coup ! Je salue ton talent, avec un petit t celui-là.

Elle fit une petite courbette.

- Sinon, en fait, je suppose qu’il y a des Artistes de toutes les Familles un peu partout mais à ma connaissance, Muzenn est le seul endroit qui les regroupe tous comme ça. Je ne peux pas dire qu’il y ait aucun, euh, Luskan en Suède, je ne connais pas tout le monde, mais je n’en ai rencontré aucun. Je fais partie d’une famille exclusivement Sonnen. Sauf qu’on s’appelle Andedräkt. Là où mes parents se sont rencontré y’avait toute une petite communauté. D’ailleurs, dans ce cas, le nom de Famille fait un peu bizarre.

Elle ajouta en murmurant avec une petite grimace :

- Mes deux parents sont Sonnen.

Puis, à un volume normal.

- Remarque, je ne sais pas si l’histoire des cinq Familles est juste une légende ou plus. Et puis, même si ça part réellement que d’une Famille, à notre génération je doute qu’on puisse encore parler de cousinage là. Bref ! Je ne sais pas comment s’organisent les communautés ailleurs. Mais maintenant que j’y pense ça mériterait recherches.

Elle rapprocha sa main de son menton en réfléchissant.

- Les mouvements migratoires des Familles, celles qui sont connues, le développement des Talents selon l’endroit… Y’a des cours d’Histoire au Château ? Enfin, toi t’en saurais rien puisque tu n’y vas pas. En tout cas, je compte bien sur Muzenn pour modifier un peu mon Talent. Je n’ai pas encore eu vraiment le temps d’exercer encore mais vu l’endroit, j’espère voir des trucs particuliers se produire.

Elle secoua la tête en souriant.

- Je divague, vague, vague. La réponse concrète c’est donc : j’en sais rien mais moi je connais que les Sonnen et j’aurais tendance à penser que Muzenn est un des rares endroits, voire le seul, où c’est du concentré d’Artistes comme ça. Même ailleurs en France, à ma connaissance, je n’ai rencontré aucun Artiste. Pas avec un grand A en tout cas.

Elle entreprit d’essuyer le bar une fois de plus, plus pour occuper ses mains qu’autre chose. Il n’y avait pas grand-chose à faire et surtout, il n’y avait personne. Un après-midi de jour de semaine en somme, hors vacances.

- Et donc toi tu es un Muzennois depuis toujours ? Un de ceux qui a grandi dans ce lieu d’Arts et de Mystères et qui ne se verrait aller nulle part d’autre ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Sam 7 Juin 2014 - 10:21

Teo sourit.

- Je ne suis pas du Château, mais je suis du coin, et mes amis y font des représentations parfois. Il y a un musée et une énorme bibliothèque, à ce qu’ils m’ont dit, donc tu devrais trouver tout ce que tu veux sur l’histoire des Familles ! Ou même demander, y a des Artistes assez à cheval sur leurs origines, ici, ils pourront te dire tout ce que tu veux et plus encore. Moi… M’y connais pas trop, je m’en moque un peu. Sinon, je pense qu’il y a des Artistes un peu partout – c’est juste qu’ailleurs en France, ils sont un peu plus discrets qu’ici. Ici, on peut souvent en parler ouvertement, alors qu’ailleurs, pas trop, quoi. En tout cas pas sans que le Réseau nous tombe dessus.

Est-ce qu’elle en connaissait l’existence ? Sûrement ; la police des Artistes n’était pas réservée à Muzenn, et tenaient au secret des Artistes au niveau mondial… Avait-elle un avis dessus ? Ca l’aiderait peut-être à prendre sa décision… Il enchaîna, pourtant, pour répondre à sa question.

- J’ai toujours habité ici, oui. Et non, je n’en partirai pas !

Il le dit d’un ton léger, comme s’il adorait trop cet endroit pour le quitter.

A l’intérieur, pourtant, il sentit monter la colère. Il avait sa famille, ici. Jamais il ne les abandonnerait.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Lun 16 Juin 2014 - 15:38

Tessa sourit à l’énergie avec laquelle Teo exprima son attachement à l’endroit. Il était mignon ce petit. Oh bon sang, et la voilà qui se prenait pour une grande, grande personne qui regardait les autres avec un œil attendri. Quoiqu’elle l’avait toujours un peu fait.

- Et ben tant mieux ! Si tu partais, qui nettoierait mon bar à ma place ?

C’était bien d’avoir un endroit auquel appartenir et elle sentait que Muzenn révélait ce sentiment chez beaucoup d’Artistes. Il vivait peut-être encore avec sa famille puisqu’il ne connaissait que Muzenn, à moins qu’il y soit resté seul.

Autre chose la fit réagir cependant.

- Mais c’est curieux quand même… Je sais que Muzenn est l’endroit où il y a la plus grande concentration d’Artistes, c'est pour ça que je suis venue, donc le Réseaux devrait être encore plus présent, non ? Il y a quelques profanes aussi. Enfin, tant que ça marche. Et puis...

Elle lança un clin d'oeil complice à son interlocuteur.

- Ca nous laisse un peu tranquille, c'est pas plus mal.

Qui ne connaissait pas le Réseau rabat-joie ? Plus que rabat-joie à vrai dire. Il était le garant du secret partout dans le monde. La police des Artistes. Le dôme protecteur. Et donc l’empêcheur de tourner en rond tant qu’on n’était pas en cercle fermé. Pas que Tessa ait tenté de faire des démonstrations publiques mais la présence du Réseau contribuait à cette inquiétude de la découverte, cette mise en garde perpétuelle depuis tout jeune. User de son Talent, oui. Mais caché. En faisant attention. Parce que les autres risquent de ne pas comprendre. Et pourtant, les Artistes avec tous leurs Talents devraient être capable de briller.

Tessa secoua la tête. Elle faisait son possible pour avoir peu d'avis et ne pas s'impliquer mais la mention du Réseau provoquait toujours chez elle un certain malaise. Leur rôle était louable mais il rappelait leur situation inconfortable. Ca, et la répétition du "ah non, tu ne peux pas faire ça sinon... le Réseau va t'attraper !" depuis la plus tendre enfance. Surtout quand le Talent était cultivé dans la famille. C'était le père Fouettard des Artistes, en gros. On finit par plus en redouter l'idée que la réalité. Quoique, elle avait croisé plus de pères Fouettard que de membres du Réseau.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Lun 16 Juin 2014 - 16:57

Spoiler:
 

Teo laissa les mots de Tessa l’emporter, ailleurs, déjà ne plus penser à ce qui l’avait arrêter, passer à autre chose, elle était comme une gorgée d’eau fraîche, et il sourit, heureux de la distraction, sentant déjà la sérénité revenir. Il expliqua, négligemment :

- Le Réseau est peut-être plus présent ici, je n’en sais trop rien, à vrai dire. Ils se baladent pas trop avec Réseau écrit sur leur front, et comme perso j’ai jamais eu de problèmes avec eux… Mais je ne suis pas certain que ce soit nécessaire qu’ils soient vraiment nombreux dans le coin – y a des profanes, mais… certains sont au courant, parce qu’ils sont mariés à des Artistes par exemple. Ils savent, ils se taisent, j’imagine que le Réseau les surveille. Mais pourquoi parleraient-ils ? Même s’ils disaient « mon mari peut faire tomber les pommes des arbres en criant », qui est-ce qui les croirait ? Les gens de Muzenn, en général, ils ont leur petite vie tranquille et pas trop envie qu’elle soit chamboulée. Et les autres profanes, ben, ils veulent pas voir, ils verront sûrement jamais. Ceux qui ne veulent pas voir ne voient pas, les Talents ne fonctionnent pas en leur présence de toute façon. C’est ailleurs que les Artistes peuvent poser problème – les gens qui veulent faire du bruit et se faire connaître, ils ont tendance à plutôt affluer vers les capitales et les grandes villes que les petits villages bretons.

Il lui fit un clin d’œil.

- A part toi, bien évidemment ! Peut-être vas-tu faire venir le Réseau en masse.

Il termina son verre, et continua :

- Ceux qui posent problème, ce sont surtout, ceux qui essaient de convaincre les profanes les plus aptes à croire aux Talents ou à la magie, ceux qui lancent des sectes, ceux qui crient à qui veut l’entendre que les Artistes existent, et ceux qui utilisent les médias et la scène. Je sais pas si t’as entendu, y a eu un magicien qui s’est fait un fric fou, il faisait des trucs impossibles mais la certitude des gens que « y a un truc » faisait que ses Talents marchaient quand même… Après y en a qui ont voulu analyser lesdits trucs, et comme par magie le magicien a soudain arrêté ses tours de prestidigitateur. J’sais pas trop si c’est à cause du Réseau ou à cause que ses Talents marchaient plus, mais bon.

Il regarda dans le vide, avant d’hausser les épaules.

- Mais c’est loin d’être la seule chose que fait le Réseau non ? Y a des gens qui hésitent pas à utiliser leurs Talents pour cambrioler des maisons ou avoir tout plein d’avantages déloyaux sur les autres. Ou, qui utilisent leurs Talents contre d’autres Artistes. Et bon, un profane pas net, ça peut déjà être dangereux, alors un Artiste… C’est pas plus mal qu’on ait une police spécialisée.

En parler l’aider à se mettre les idées au clair – non, décidément, pourquoi refuserait-il l’offre qu’ils lui avaient fait ?

Bon, y avait toujours le risque que le Réseau ne soit pas ce qu’il avait l’air d’être – qu’ils aient d’autres objectifs que l’Ordre, et qu’ils fichent les Talents pour autre chose que la protection de chacun.

Bah, trop de questions pour rien, le principal était de sauver sa soeur – il irait dire oui au Sonnen tout à l’heure.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tessa Andedräkt
Vent frais vent du matin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Sam 21 Juin 2014 - 16:50

La blonde eut un sourire espiègle à la remarque de Teo sur sa capacité à rameuter les membres du Réseau.

- Ah oui ! Avec mes cocktails du tonnerre ils vont tous accourir dans mes bras !

Teo termina son verre et sa réflexion.

- Mmmh… ça donne envie de faire des théories du complot un peu partout ça, ce Réseau que personne ne voit vraiment et qui agit dans le secret… Ou de créer une secte. Sérieusement, c’est une idée en or ! Tant qu’on se fait pas choper… Comme beaucoup d’idées d’ailleurs.

Tessa eut un petit rire. La mégalomanie mêlée à un Talent. En voilà une combinaison dangereuse. Finalement, on se savait pas combien d’Artistes avaient pu obtenir quelque forme de pouvoir grâce à un Talent. Même avec des Profanes, il y avait des Talents subtiles. Comme des suggestions. Ceux qui murmuraient aux oreilles des gens, qui changeaient les atmosphères… Ça pouvait passer pour un simple charisme et une forte personnalité et paf ! On tombait dedans la tête la première. C’était assez terrifiant quand on y pensait. Même en tant qu’Artiste. Personne n’est immunisé et encore moins l’Artiste. Heureusement que les Profanes ne se doutaient de rien.

Tessa s’étira.

- Mouais ! C’est pas plus mal. Je me demande comment ils recrutent... S’ils ont une liste de tous les Artistes du monde et les observent à la loupe, voir ceux qui pourraient mal agir et ceux qui pourraient les aider… Big Brother, Big Brother... Remarque, on est déjà répertorié un peu partout alors, pour ce que ça change.

Elle n’avait pas vraiment de délire de la persécution ou de paranoïa quelconque. Peut-être que les informations étaient mal utilisées, peut-être y avait-il plus de voyeurisme que l’on aimerait imaginer, peut-être n’était-on que des pions entre des mains agiles… Tant que son petit monde à elle fonctionnait, rien n’avait d’importance. Et c’était trop épuisant de se méfier de tout et d’imaginer tout ce qu’il pouvait se passer dans son dos. C’était amusant un temps, comme un exercice de l’esprit mais si on y croyait trop, on finissait par se méfier de tout et se cacher. Ils étaient déjà assez cachés comme ça.

Elle jeta un œil au verre vide de Teo et le désigna du menton.

- Je te ressers ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   Lun 23 Juin 2014 - 21:03

Teo sourit, sans répondre aux théories de Tessa. Lui non plus, il n’avait pas su comment ils embauchaient – et il ne savait pas s’ils faisaient toujours comme avec lui. Lui, ils avaient découvert son Talent, trouvé en quoi il pouvait leurs être utile, l’avait espionné un peu, puis contacté. Mais il devait sûrement y avoir des gens qui voulaient faire partie du Réseau, aussi. Comment trouvaient-ils ?

- J’imagine que ça se fait beaucoup par… réseau, en fait, justement. Genre, Untel qui connait Untel et sait qu’il est digne de confiance ou va savoir ?

Il haussa les épaules. Même en ayant été contacté, il doutait d’en savoir un jour davantage ; il servirait de sous-fifre quand il pouvait être utile, c’est tout, et ne serait certainement pas une oreille au courant des complots. Il n’en avait de toute façon aucune envie – ça risquerait de mettre sa famille dans une mauvaise position, en plus. Il voulait préserver l’insouciance qu’il pouvait encore leurs rester, à tous…

A la proposition de Tessa, il secoua la tête négativement – il n’avait de toute façon pas de quoi se payer un autre verre.


- Non merci, c’est gentil, je vais y aller. Je te souhaite un bon aprem, en espérant que tu auras bientôt un peu plus de monde ! On se revoit bientôt !

Il se pencha pour lui faire la bise, puis partit en lui faisant un signe de main.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue chez nous, vous désirez ? - RP TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Bienvenue à Gattaca" : cette fois, nous y voilà
» De nous à vous/Sc Johnson/10$ coupons
» Bonjour à tout les ch'tis vapoteurs et ch'tites vapoteuses!!!
» Créations de Lucie
» salon pour bavarder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Muzenn :: Village :: Pub Irlandais-