AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Teo Cioban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teo Cioban
Taggeur Turbulent
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/01/2014
Localisation : Te-o, pas Te-ou !

MessageSujet: Teo Cioban   Sam 1 Fév 2014 - 16:01



« Il semble que la misère serait moins pénible au soleil » ♫


Identité

Nom : Cioban

Prénom : Teo

Age : 23 ans

Famille affiliée : Tresadenn

Métier : Serveur dans un café de la galerie marchande de Muzenn.

Situation familiale et sociale : Emanuel Cioban était parti de la Roumanie vers l’Ouest avec un rêve soufflant sous son crâne – à moins que ce ne soient les sirènes, ennemies des muses, qui chantaient dans sa tête  et lui vrillaient les tympans. Il allait vers l’Ouest. Puis il prendrait un bateau, et il irait encore à l’ouest, marin, sur les mers. Le jeune agriculteur qui n’avait jamais regardé plus loin que le museau de ses bœufs ferait face au Triangle des Bermudes, à Charybde, à Scylla et à tous les monstres de la mer. Il allait partir du Nord de Bretagne, mais avait rencontré Maelle en chemin. Maelle, la petite bretonne. Elle était trop mignonne à laisser, et trop attachée à ses racines pour partir avec lui.

Maelle était fille de Tresadenn ; elle aimait dessiner la mer, à Vannes, et celle-ci semblait toujours bouger sur ses tableaux. Les cheveux des gens, les champs de blé aussi bougeaient. Mais c’était là tout son Talent. Elle était amoureuse ; elle quitta sa famille pour se joindre à lui. Sa famille était pauvre, elle ne ramenait rien avec elle, et Emanuel, qui ne parlait pas français, n’était accepté nulle part.

Leur première fille, Sloan – Emanuel rêvait toujours des Amériques – fit leur bonheur assez tôt. Teo vint trois ans plus tard. Sloan est capable de dessiner avec une précision incroyable, et peut dessiner des détails, des choses réelles, qu’elle ne peut pourtant pas voir. Ils avaient l’intention de rester ainsi la petite famille, Maelle dessinant les touristes dans la rue, Emanuel enchaînant les petits boulots, quand il pouvait. Ils voulurent d’autres enfants – ce fut d’abord Lucile, alors que Teo avait six ans, et Dana un an plus tard. Lucile peut dessiner des scènes du passé de la personne qu’elle dessine ; sa sœur, par contre, n'a jamais essayé de développer un Talent. Gwenaëlle, la plus jeune, a maintenant 11 ans – un accident qui, finalement, était arrivé comme un nouveau don du ciel. Gwen, c’est la petite dernière, c’est la chouchoute, c’est la plus mignonne, et on l’aime à la folie.

Dana tomba malade à neuf ans. Suivirent de longues périodes à l’hôpital, de plus courtes de retour à la maison, avant que les rechutes ne la ramènent sur le lit blanc. Malgré les aides, la famille croule sous les frais hospitaliers. Emanuel, ne supportant plus la situation, disparut un jour en ne laissant
qu’une lettre à sa femme – il avait enfin pris son bateau pour les Amériques.

Sloan partit à Rennes pour étudier la médecine, travaillant en même temps malgré la masse de travail pour se financer et ne pas être à charge de sa mère. Teo travaille pour les aider, Lucile aussi malgré son âge – si Lucile et Dana étaient extrêmement proches, le départ d’Emanuel a aussi rapproché Lucile de son frère. Ils font tous de leur mieux pour tenir jusqu’aux fins de mois, et ne se permettent pas grand-chose.




Son corps

Teo, il sourit. Tout le temps. En tout cas en public. Il a, surtout, un visage mobile, avec des lèvres toujours en mouvement, pour sourire, pour parler, pour embrasser, pour rigoler, pour grimacer. Son nez un peu pointu, lui aussi, se fronce, s’écarte, vit, tout comme ses sourcils, fins, blonds. Même ses yeux, vert sauge, sont en mouvement, ses pupilles, sensibles à la luminosité, passant rapidement d’une taille exorbitante à un petit point difficilement visible. Il y a quelque chose d’assez étrange dans le contraste entre ses cheveux clairs, lisses et fins qui lui tombent dans le cou, les mêmes que ceux de sa mère, de Lucile ou de Gwen, et sa peau qui bronze facilement, se noie de soleil, les bras souvent à l’air libre, peau qui elle rappelle celle de son père. Plutôt grand et bien bâti, étant assez sportif, il n’a absolument jamais froid, au grand désarroi de sa mère qui a toujours peur qu’il tombe malade. Plutôt avenant, plutôt attirant, il ne sort pourtant pas beaucoup du lot si ce n’est par ses mouvements continus, comme s’il était surexcité, qu’il ne pouvait pas s’arrêter. Il a pourtant en même temps une espèce de retrait dans sa façon de marcher, de sourire, de pencher la tête, dégage davantage une position d’écoute que d’énergie perdue pour brasser l’air.  




Sa tête

Description psychologique : Teo, il sourit. Tout le temps. Il remonte le moral des gens, il sort des blagues, beaucoup de conneries, il est toujours partant pour à peu près tout et tout le monde sait qu’on peut compter sur lui. On ne peut pas s’ennuyer, à ses côtés, alors qu’il a toujours une nouvelle histoire à raconter, une nouvelle bêtise à proposer ; il sait, mieux que personne, changer les idées de n’importe qui – et surtout en n’importe quoi. Il est discret sur lui-même et sur les autres, n’étale pas la vie des gens devant les autres – et pourtant, si quelqu’un disait de Teo qu’il était discret, on lui rirait violemment au nez. Parce que Teo, il n’est pas discret du tout. Il fait du bruit, il rit, il parle, il cherche  plein de moyens de faire le clown. Il traîne, beaucoup, avec un groupe de danseurs des rues Luskan – c’est l’un d’eux, Gabriel, qui lui a appris à faire quelque chose de ses tags, parce que Gabriel, il danse, il danse autour des gens, et les gens se retrouvent prisonniers, paralysés dans le cercle de sa danse. Leur groupe n’est pas très bien vu à Muzenn – ils se promènent à des heures trop tardives, ils font la cour à toutes les filles qui passent, ils n’ont aucun respect pour la propriété privée, ils… taggent. C’est vrai que Teo a peu de considérations pour les règles ; il ne les brise pas par protestation ou rébellion, mais pour s’amuser avec ses amis, ou dans des buts précis – la faim, notamment, mais il s’entend assez bien avec les petits commerçants du coin pour se faire offrir des petits pains par le boulanger de temps en temps. Parce que si le groupe d’amis de Teo n’est pas très bien vu, Teo reste avant tout, dans l’esprit des gens, le jeune homme de bonne humeur, agréable avec tous, et travailleur, toujours prêt à donner un coup de main quand quelqu’un est dans le pétrin, et pas arrogant pour un sou. Il connait des milliers d’histoires et fait rêver les enfants qu’il croise en les leurs racontant.

Talent : Maelle a poussé tous ses enfants vers l’Art, mais Teo y a tout de suite été réfractaire. Il n’aimait pas dessiner, n’aimait pas les crayons, qu’ils soient noirs ou de couleurs. Il s’éclatait davantage avec la peinture, petit – quand il s’agissait simplement de s’en mettre plein les mains et de faire des traces de doigts partout. Après, il a laissé tomber de la même façon. Jusqu’à ses 13 ans – le jour où une bombe de peinture lui tomba dans les mains. Il découvrit les tags – et la peinture sur murs l’intéressa tout de suite beaucoup plus que celle sur le papier. Il tag. Et Teo a appris, au fil du temps, à utiliser les tags pour marquer un territoire. Il lui suffit de deux tags pour délimiter une zone – la zone est alors sienne. Tous ceux qui y rentrent ne pourront plus sortir de la zone sans sa permission. Ils tourneront en rond, seront bloqués comme dans un labyrinthe, incapable de trouver la sortie. Si Teo tag les deux bouts d’une rue, la rue semblera s’allonger infiniment, pour ne jamais arriver au bout sans que Teo ne l’accepte ou que le tag soit effacé.




Autre

Teo est pratiquement toujours en skateboard.




Et vous ?

Comment avez-vous connu Muzenn ? Merci Swyn ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iestin Cabedoce
Admin et Proprio
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 92
Localisation : Suivez l'odeur des oeuvres d'art.

MessageSujet: Re: Teo Cioban   Sam 1 Fév 2014 - 22:25

Ça a été un plaisir de te lire, alors je te souhaite évidemment la bienvenue à Muzenn !

Bon jeu Smile0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muzenn.forumactif.org
 

Teo Cioban

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Fiches de Présentation :: Artistes Validés-