AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nouveau départ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Nouveau départ ?   Mar 24 Fév 2015 - 18:35

Le train siffla, Lyse ne sursauta pas. Dix minutes s'étaient écoulées alors qu'elle observait la gare. Où pouvait-elle aller ? Lorsqu'elle s'était enfuie, elle n'avait pas réellement réfléchi à ce léger détail. Un coup de tête, rien de plus. L'envie de liberté, d'être elle. De ne plus dépendre d'eux.
Mais c'était tout de même un coup de tête. Son premier coup de tête. Qu'espérait-elle en venant ici ? Qu'espérait-elle trouver ? Un endroit où vivre une vie normale ? Alors pourquoi avoir choisi Muzenn... Un village où les Familles n'arrêtaient pas de se rencontrer ? Idée stupide... Pourquoi ne pas avoir choisi une autre ville ou même un tout autre Pays ? Pourquoi ici... Elle savait pourquoi. Elle l'avait toujours su.

Qu'espère-tu, petite idiote ? Qu'il va te pardonner ? Même si tu le rencontre à nouveau, il ne te pardonnera jamais ta trahison... Konrad ne te pardonnera jamais. Jamais.

A force de répéter ce mot, il en devenait presque ridicule. Pardonner. Pourquoi l'écouterait-il, pourquoi lui prêterait-il attention ? Il ne l'avait pas dénoncée... Personne ne la recherchait. Personne ne savait qui elle était. Après tout, elle n'était qu'une pâte à modeler. Se cacher, c'était tout un art pour elle. Se déguiser. Jamais personne ne savait qui elle était. Les rôles qu'elle jouait, les costumes qu'elle endossait. Personne n'avait jamais su qui elle était. Pas même sa propre famille. Toujours considérée comme un instrument, pour eux elle n'était qu'un moyen de s'élever.

Jamais tu ne seras quelqu'un, pas plus en Roumanie qu'ici. Pourquoi serait-ce différent ici ? Tu es toujours la même. Regardes-toi, tu te caches derrière ton grand capuchon noir comme si quelqu'un allait te tomber dessus. Tu guette, tu observe, tes instincts d'espion te collent à la peau. Tu seras toujours la même. Un espion. Sans réelle personnalité. Souillée par ces masques que tu portes.

- Où es-tu Liv quand j'ai besoin de toi..., murmura-t-elle.

Lyse ne pouvait pas tout gâcher. Elle arrivait en tant que Lyse Black et non sous les cheveux rose de Liv. Elle devait faire face et être elle. Mais la tentation était si forte... Être quelqu'un d'autre, jouer la comédie. Mais elle fuyait depuis trop longtemps la réalité. Elle n'avait jamais pu être Lyse. Et c'était enfin l'occasion de l'être.
Serrant les poings, elle commença à marcher après avoir choisi une direction aléatoire. Autant visiter Muzenn même si c'était pour la quitter le lendemain. Après tout, elle n'avait nulle part où aller. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait, se faire passer pour qui elle voulait.
La gare n'était pas bien grande, elle trouva la sortie rapidement. La ville se dressait, grande, vieille, pleine d'histoire. Des bruits de vie résonnaient entre ses murs, Lyse se surprit à sourire. Personne ne la connaissait. Personne n'allait l'aborder. Renfonçant sa tête dans son large capuchon, elle s'avança dans la ville d'Artistes.

Des rues, encore des rues. Des pavés, des voitures passant tranquillement. Et surtout, des gens. Qui aurait cru que cette ville abritait autant de personnes ? Les Familles. Les trois quart de cette ville en était pleine. Ce genre de petites villes regorgeaient d'artistes et de problèmes. Les Familles attiraient les problèmes, Lyse en savait quelque chose.

Idiote, pourquoi venir ici ? Tu vas chercher les problèmes alors que tu les fuis. Les problèmes vont te tomber dessus...

La jeune femme tourna l'angle d'une rue et se retrouva sur une grande place. La galerie marchande, d'après la plaque contre la façade d'une parfumerie. Petit tour rapide du regard, les boutiques étaient toutes ouvertes. Quel jour était-on ? Elle avait perdu la notion du temps. Elle ouvrit son journal, regarda la date. On était mardi. Et tous les magasins étaient ouverts, la place était occupée par bien plus de monde que ce qu'elle aurait cru.
Soudain, des cris. Tout se passa très vite. Les cris fusèrent, deux gamins sortirent d'une boutique le feu aux fesses et se ruèrent dans la direction de Lyse. Elle n'eut pas le temps de se pousser qu'ils le firent pour elle. L'éjectant contre un mur, sa valise alla se fracasser contre une poubelle, son journal fit un plongeon dans un buisson, alors que sa tête fit un bruit atroce contre la pierre.
Sa colère monta. Vite. Alors que sa tête tournait, elle réussit à hurler quelques insultes avant de murmurer pour elle-même.

- Premier problème, les gamins stupides.

La jeune femme était toujours assise à terre contre le mur, ses mains contre ses temps, déboussolée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Mar 24 Fév 2015 - 20:00


« Il n'y a point de hasard. »
- Voltaire

Alexandre de Narjac, célébrité locale, mécène, collectionneur, écrivain. Lui qui disputait une partie d'échecs à l'échelle des ventes aux enchères du monde entier, avec rien de moi que le châtelain de Muzenn pour adversaire.
Cet homme dont la vie aurait pu paraître si passionnante se tenait pourtant assis à la terrasse d'un café, pratiquant une activité commune aux plus humbles mortels : il prenait un café en regardant passer les gens.

Un bloc-note posé sur la table, le stylo dans une main, la tasse fumante à sa gauche. Son Talent tournait à plein régime, analysant par jeu ceux qui avaient le malheur de s'attarder un peu trop longtemps dans son champ de vision.

La serveuse ? Une étudiante qui travaillait au noir, ayant déjà excédé la période autorisée. Elle payait des études d'actrice et espérait percer... cliché.
L'homme attablé à quelques pas de là, faisant mine de lire son journal ? C'était un détective privé. Mais Alex le savait parce qu'il avait déjà eu recours à ses services, lui aussi était un cliché. Un archétype, même.
Cette fille que deux ados venaient de bousculer ? Elle vient de l'est. Fraîchement arrivée, elle trimballe un secret plus lourd que ses maigres bagages ne le seront jamais. Elle fuit quelque chose de dangereux et le mensonge est son bouclier...

Il reposa son stylo, relut les mots qu'il avait écrits sur cette nouvelle page, la détacha et la rangea dans sa poche avant de se lever pour venir en aide à l'héroïne. Il la voyait presque déjà comme le personnage d'un roman, la mafia russe aux trousses. Il avança de quelques pas. Pourquoi ? Parce qu'elle était l'une des leurs et qu'on ne quitte pas la mafia... jamais. Il lui tendit la main pour l'aider à se relever et rejeta immédiatement l'intrigue naissante qui l'habitait. Cette histoire avait déjà été écrite au moins une dizaine de fois. Pourtant, par jeu, il demanda :

« Тебе больно ? »

Où avait-il appris à parler russe ? C'était...compliqué. Alex avait appris à mener une transaction dans une vingtaine de langues, mais celle-ci, c'était par paranoïa qu'il l'avait poussée un peu plus. Deux mots : Adrian Petrovitch. Cela dit, ses efforts ne pouvaient compenser son manque de pratique et son accent devait être plus qu'effroyable, sans même parler de sa prononciation, certainement bancale.
Il avait le mérite d'essayer, au moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Jeu 26 Fév 2015 - 16:35

Relevant la tête, elle aperçut une main tendue. Son regard se releva et tomba sur le visage d'un jeune homme, sûrement du même âge. Cheveux en broussaille, il lui tendait la main. Qu'elle prit volontiers, la tête encore un peu douloureuse. Elle s'apprêtait à le remercier lorsqu'il la devança. Pour parler... russe. Surprise, elle dut prendre quelques secondes avant de pouvoir réagir. Il prendrait ce petit temps pour le coup qu'elle venait de recevoir sur la tête.
Lyse reprit contenance, ramassant son sac au passage, et lui répondit. En russe.

- Нет, я ничего не имею, спасибо.

Idiote, quelqu'un vient te parler et tu le remercie simplement ? Toi qui voulait commencer une nouvelle vie... Tu démarre pas super bien niveau socialisation et adaptation.

La roumaine releva la tête, droite. Les yeux plongeant dans le regard de son “sauveur“. Même s'il était arrivé après la tempête. Elle l'observa. Quel pourcentage de chance avait-elle de tomber sur quelqu'un qui parlait russe ? Dans tout le village, comment pouvait-elle tomber sur quelqu'un qui parlait cette langue ? Très peu de chance. Et pourtant, c'était arrivé.
Faisait-il parti d'une Famille ?

Tu deviens parano ma pauvre fille.

Mais tout de même, elle était à Muzenn. Les habitants étaient en grande partie des membres des cinq Familles. Quelques profanes s'étaient installés pour la beauté des lieux, mais la grande majorité restait des Artistes. A ce qu'elle avait entendu. L'endroit parfait pour passer inaperçu ? Peut-être... Ou peut-être pas. Tout dépendait des heures qui allaient suivre.
Rabattant son long capuchon noir derrière sa nuque, elle dévoila entièrement son visage au jeune homme, ses épais cheveux noirs tombant en cascade sur ses épaules. Autant paraître normale. Après tout, elle débarquait à Muzenn. Il fallait qu'elle se fasse passer pour la plus simple des danseuses. Pour ceux qui croieraient à cette version. Son histoire était déjà toute trouvée.

Lyse voulait être Lyse. Elle voulait vivre une vie normale, elle voulait être maître de son destin. Oui, ça faisait cliché. Ca faisait petite enfant qui rêve de son prince charmant. Ca faisait belle utopie. Mais Lyse voulait simplement qu'on la laisse vivre sa vie comme elle l'entendait, pas comme ils l'avaient toujours vu. Et elle allait commencer ici et maintenant.
Elle sourit au jeune homme qui se tenait toujours droit devant elle.

- Ton accent est pas si mal, un peu d'entrainement et c'est presque ça.

La langue maternelle de Lyse avait beau être le roumain, elle parlait plusieurs langues. Dont le russe et le français. Encore un cadeau de sa famille. “Apprend à parler comme eux et mieux tu entreras dans leurs cercles“, disait son père. Lyse se débrouillait dans plusieurs langues, mais en maitrisait trois. Roumain, russe et français. Même si les mots parfois lui échappaient. On l'avait forcée à apprendre ces langues, mais pour rien au monde elle leur avouerait qu'elle aimait les lettres. Son journal, ses quelques livres qu'elle avait dans sa maigre valise.
Son journal ? Prise de panique, ses yeux s'arrondirent alors qu'elle fouillait le sol du regard. Ce dernier se fixa de nouveau sur le jeune homme.

- Tu n'aurais pas vu un journal tomber ?

Elle ne prit pas le temps de guetter une réaction qu'elle fit le tour du trottoir. Son coeur battait la chamade.

- Non non non non noooon... Je...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Mar 3 Mar 2015 - 11:55

Sa maîtrise de la langue de Tolstoï était apparemment suffisante pour parvenir à se faire comprendre. C'était au moins ça de pris, même si son niveau n'était "guère épais" comme disait le titre mensonger du plus célèbre ouvrage produit par le russe.
Il se contenta d'un sourire pour toute réponse au compliment et aux remerciements à la fois, maîtriser les mots vous apprenait à ne pas en faire un usage inconsidéré.

Elle se remit plutôt vite du choc initial, pour lui parler d'un journal et s'énerver plutôt rapidement au sujet de sa disparition. Visiblement pas la gazette du matin. La plupart des gens la laissaient où ils l'avaient lu lorsqu'ils avaient terminé. Un journal intime, donc ? C'était effectivement une perte importante. Surtout pour une espionne qui fuyait la mafia russe. S'il contenait des secrets qu'elle désirait échanger contre sa sécurité, c'était cette dernière qui devenait compromise.

« Je peux peut-être vous aider à le retrouver ? A quoi ressemble-t-il ? »

Il ne savait pas vraiment pourquoi il se montrait si intéressé. Peut-être parce qu'elle avait tout d'un personnage intéressant au milieu d'une foule si banale ? Ou simplement parce que son instinct lui disait qu'il était sur une bonne piste ? Il n'avait pas grand-chose de mieux à faire aujourd'hui, alors autant l'aider à trouver son journal. Cela lui donnerait l'occasion de la caractériser plus en profondeur.

« Je suis Alex, au fait. »

Simplement Alex, pas Alexandre, pas de Narjac, juste Alex. Elle finirait certainement par comprendre qui il était en voyant la couverture d'un de ses bouquins. Il y en avait toujours en librairie, jamais loin des thrillers scandinaves. Il ne savait trop quoi penser de cette catégorisation, d'ailleurs...

Quant à sa nature de Prederi, c'était un secret qu'il valait mieux tenir éloigné des Profanes comme des Artistes qui n'étaient pas déjà au courant. Les gens réagissaient différemment lorsqu'ils apprenaient que ceux de votre lignée pouvaient embrouiller les pensées d'autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Mar 3 Mar 2015 - 13:47

Toutes ses pensées, tout son passé. Tout était inscrit dans ce dangereux journal. Si quelqu'un tombait dessus, elle était perdue. Plusieurs fois, elle s'était promis de le brûler jusqu'à la dernière page. Elle n'avait jamais pu. Sans Liv qu'elle essayait d'oublier pour être Lyse, elle n'avait plus que ce journal pour distraire son esprit, pour évacuer ses pensées. Et si elle le perdait... C'était tout simplement impensable.
Le trottoir n'était pourtant pas si grand, non ? Et ces gamins ne le lui auraient tout de même pas volé ? Elle tourna la tête pour regarder dans la direction des fuyards et croisa le regard du jeune homme qui lui proposa soudainement son aide. Elle lui sourit et accepta gentiment.

- Lyse, je suis Lyse.

Lyse, pour une fois. Combien de fois avait-elle réellement prononcé son propre nom ? Combien de fois l'avait-elle entendu ? Elle n'aurait su dire, tellement de noms dans sa tête.
Sans perdre une seconde de plus, elle se remit à la recherche de son journal.

- Il a une couverture simple, juste noire. Il est à peu près de cette taille.

De ses mains, elle imita la forme de son bien, cherchant en même temps derrière chaque objet. Quelques minutes s'écoulèrent dans le silence alors qu'ils cherchaient l'objet. Peut-être s'était-il adressé à elle, mais Lyse était bien trop préoccupée par sa perte pour entendre quoique ce soit. Et soudain, elle les entendit, ces mots.
Je l'ai trouvé.
Se retournant sur le champ, elle vit Alex – puisque c'était son nom – brandissant son journal près d'un buisson un peu plus loin. Un sourire soulagé se dessina sur le visage de la jeune femme qui se précipita vers son sauveur. Elle ne l'avait pas perdu, il était là. Il n'était pas perdu. Soulagée, son coeur battait toujours la chamade. La catastrophe venait d'être évitée. Grâce à ce jeune homme. Il le lui tendit, elle le prit entre ses mains. Son regard se planta dans le sien, calme et soulagé. Elle venait de retrouver son tempérament habituel.

- Pardon... Je me suis un peu emportée, mais j'y tiens énormément. Et le stress du voyage, d'un endroit inconnu, tout ça... Je suis plutôt fatiguée.

Pourquoi lui racontes-tu ça ?

Elle continuait de le fixer, son journal dans ses mains. La curiosité la tiraillait. Partir ou rester ? Le laisser avec des remerciements ou parler plus longuement avec lui ? Après tout, il pourrait peut-être lui fournir quelques informations sur Muzenn, sur ce qui s'y déroulait.
Soudain, elle coupa court à cet échange de pupilles qui s'éternisait. Rangeant son journal dans son sac qu'elle ferma bien sûrement, elle jeta à nouveau son regard dans celui d'Alex.

- Mais merci, mille fois merci. Puis-je t'offrir un verre pour te remercier ?

Bien, ma fille, tu commences à reprendre tes réflexes. Connaître ton entourage où que tu sois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Mar 3 Mar 2015 - 14:57

Heureux hasard, le journal n'était pas très loin. Une part de lui mourrait d'envie de l'ouvrir, mais ce serait s'aliéner la mystérieuse inconnue. Il avait donc choisi de le lui rendre immédiatement, ce dont elle lui avait semblé extrêmement reconnaissante. Ce journal devait tenir une grande importance pour elle.

Elle le fixa bien trop longtemps et il lui rendit son regard. La plupart des gens l'évitaient, ses yeux à lui étaient perturbants, leur couleur inhabituelle, sulfureuse, dérangeait. Elle avait de beaux yeux sombres, plutôt attirants. Un autre que lui s'y serait perdu, mais lui voyait des schémas se mettre en place, des liens se créer, des portes s'ouvrir et se fermer. Il y avait une raison pour laquelle Alexandre ne s'investissait jamais dans des relations sérieuses. Le charme s'évanouissait souvent lorsqu'on apprenait à connaître l'autre.

Enfin, elle brisa le contact. Rangeant son journal, elle lui proposa un verre qu'il faillit accepter par réflexe. Quoi qu'on en dise, la perspective de prendre un verre en compagnie d'une jolie brune n'avait rien pour lui déplaire.

« J'étais en train de prendre un café lorsque je suis venu te parler, mais il y a une place de libre à ma table. »

Elle employait le tutoiement, autant qu'il fasse de même. Ils étaient encore jeunes et pouvaient se le permettre. Ici et maintenant, il n'était qu'Alex.
Il recommanda un café, le sien était froid, et la laissa choisir ce qui lui plaisait. Il pouvait se charger de l'addition, mais ne voulait pas lui en faire l'affront. Elle avait proposé de lui offrir à boire, après tout.

« Muzenn n'est pas vraiment une destination touristique, en ce moment. Pourquoi être venue t'y perdre ? »

Directement à l'essentiel, tout en paraissant être innocent. Si les yeux étaient le miroir de l'âme, qu'est-ce que cela signifiait pour eux ?

Devait-il se considérer comme diabolique ? Amusante perspective, mais s'il devait être un diable, il préférait celui de Milton. Mieux valait régner en enfer que servir au paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Mar 3 Mar 2015 - 21:44

Un café, c'était tout aussi bien. Il allèrent s'installer à la table qu'occupait le jeune homme une dizaine de minutes plus tôt. Le serveur lui apporta la carte, elle la parcourut quelques secondes avant de prendre un thé à la cannelle. Pas aussi bon que le ceai, thé typique de son pays, mais c'était tout aussi bien. De toute manière, elle n'aimait pas rester des heures à ne pas savoir quoi prendre. Lyse était quelqu'un qui prenait vite ses décisions, que ce soit dans le choix d'un thé ou une tout autre raison x ou y.
Lorsque celui-ci arriva enfin à leur table, elle l'entoura bien vite de ses deux mains pour apprécier sa chaleur. La discussion repartit alors, brisant le silence qui régnait. Ce fut lui qui débuta la conversation. La question aurait pu la déstabiliser, la rendre nerveuse, la faire trembler. Sauf qu'elle était comédienne. Sereine, elle ne cligna pas d'un oeil à sa question. Naturelle, elle lui sourit.

- C'est vrai, ce n'est pas vraiment une destination touristique, surtout en ce moment, mars n'est pas vraiment la période des grandes vacances.

Elle le fixait toujours dans les yeux. Qu'il avait magnifiques.

- Et j'avoue ne pas trop savoir pourquoi Muzenn. J'ai été renvoyée de mon ancien job et ma vie n'était pas celle que je voulais vivre, j'ai donc décidé de partir. Ca a l'air stupide, non ? Tout abandonner parce qu'on en ressent le besoin ?

Mensonges et vérités, elle serait qui elle voudrait être. Et elle ne serait pas Halyse Pretorian, mais bien Lyse Black. Lyse, une danseuse qui désirait un nouveau départ dans une nouvelle ville. Il lui manquait juste le départ.
La jeune femme prit sa tasse entre ses mains pour l'apporter à ses lèvres, la boisson brulante la réchauffa. Ses yeux revinrent bien vite soutenir le regard de l'homme. Elle continua son histoire.

- Mais c'était un stupide coup de tête... Je ne sais même pas ce que je viens faire ici, j'y suis que par la force des choses. Un événement en entrainant un autre, me voilà, ici, complètement perdue et sans aucune idée de ce que je vais faire.

Regarde ses pupilles, tu l'intéresse. Il t'écoute avec la plus grande attention. Continues, tu vas y arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Mar 3 Mar 2015 - 22:46

Elle le fixa de nouveau, sans savoir qu'elle lui ouvrait les portes de son âme plus profondément à chaque seconde. Pour elle, c'était sûrement un moyen d'accaparer son attention, pour qu'il ne soit pas trop attiré par les mensonges qui formaient son bouclier. Son don pour cerner autrui avait parfois des allures de malédiction, mais des jours comme celui-ci, c'était une aubaine. Se serait-il laissé prendre sans cela ? Elle était plutôt douée, attirante, sa comédie presque crédible, mais Muzenn... Muzenn n'était pas un choix cohérent.

C'était la faille dans son récit. N'importe quel écrivain, entendant cette histoire, aurait pointé du doigt ce détail "pourquoi ce village perdu au cœur de la Bretagne et pas une grande ville ?"
Pour arriver ici, elle avait dû prendre plusieurs correspondances, pourquoi ne s'être pas arrêté en chemin ?

« Mais est-ce un bon endroit pour se cacher ? Offre-t-il la protection que tu désires ? »

En tant qu'auteur de polars, il appréciait généralement de conserver les révélations pour la fin. Dans le cas présent, la curiosité le faisait faire une exception. Le défaut de la Caractérisation était qu'il ne s'agissait pas d'une véritable lecture dans les pensées. On ne pouvait pas obtenir les détails les plus précis sur ce qu'on voulait ou fouiller à sa guise dans le passé d'autrui. Les informations obtenues étaient souvent vagues et liées à ce qui formait le personnage qu'on avait sous les yeux.

Alexandre plongea la main dans sa poche et en sortit le morceau de papier froissé qu'il avait complété quelques minutes plus tôt, puis le fit glisser sur la table dans sa direction.

« Tu lis le français, je présume ? »

Il aurait parié sa chemise préférée qu'elle en était capable. Et on ne pariait pas de la soie sur un coup de tête. Même avec ses moyens, ç'aurait été indécent. Le fait de devoir l'enlever ici également.
Bien sûr, il connaissait désormais quelques détails de plus sur elle, mais autant qu'elle l'ignore. Le premier jet devrait suffire à lui donner les clés.

Jouer cartes sur table directement, une démarche risquée, mais souvent payante. Elle n'avait personne d'autre que lui et il restait disposé à l'aider. Mais pour ça, la vérité serait nécessaire, au moins en partie.
Visiblement, Eve faisait déjà de la compote de pommes longtemps avant l'arrivée du serpent...

Morceau de papier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Jeu 5 Mar 2015 - 17:36

Le papier dans les mains, son regard avait quitté celui du jeune homme le seul temps de lire les quelques lignes qui figuraient sur le papier blanc. Ses iris noires, plus dures, presque menaçantes, revinrent vite crocher celles de son interlocuteur. Les réflexes de Lyse se réveillèrent, son attitude changea du tout au tout. Se penchant en avant, elle rapprocha sa tête de la sienne. La petite table leur laissait bien plus d'intimité que ce que des inconnus n'auraient dû avoir. Elle ne souriait plus, elle n'était plus la jeune fille frêle qu'elle lui avait présenté. Et elle le fixait toujours.

Première rencontre, un étalon qui menace déjà ton secret. Bien joué, ma belle ! ... Quoique... Il pourrait t'être utile...

La petite voix n'avait pas tord. Lyse devait remettre les pendules à l'heure. Il voulait la vérité, il essayait de la déterrer ? Hors de question. Mais s'il la découvrait, elle repartirait avec les siens en retour.

- Très belles lignes. Ecrivain ou simple passe-temps ?

Elle lui tendit le bout de papier et le glissa dans la poche de sa chemise. Son regard froid se réchauffa alors, presque incandescent. Provocateur. Qu'est-ce qu'elle aimait jouer... Qu'est-ce qu'elle aimait ce rôle...
Il voulait creuser, il voulait connaître ses petits secrets. Elle allait entrer dans son jeu. Ou plutôt lui montrer comment elle jouait, elle, dans son pays. Le jeune homme voulait jouer cartes sur table. Etait-il bien plus intéressé que ce qu'elle n'avait cru ? Cherchait-il davantages que la simple rencontre sans lendemain ? Elle le devinait dans son regard. Alex, qui qu'il puisse être, cherchait bien plus en elle que ce qu'il ne voulait faire croire avec son café et ses petites lignes sur papier blanc.
Toujours à quelques centimètres du visage de l'inconnu, elle continua dans sa lancée.

- Peut-être est-elle dangereuse, cette femme ? Comment dire... J'aime beaucoup la littérature et j'avoue être curieuse quand à la construction d'une oeuvre ou d'un personnage. Surtout d'un personnage.

Elle fit mine de réfléchir quelques instants.

- Alors peut-être est-elle dangereuse ? Son secret doit être bien lourd pour qu'elle fasse un aussi long voyage et j'imagine qu'elle ferait tout pour le garder, ce secret. Non ? Imaginons qu'elle rencontre accidentellement un jeune homme, peut-être... du même âge qu'elle, qui cherche à la connaître plus qu'elle ne le voudrait, comment pourrait-elle réagir ?

Son sourire ne faiblissait pas, son regard devenu brasier.

- Racontes-moi son histoire, c'est ton personnage après tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Jeu 5 Mar 2015 - 23:13

Danger. Elle était dangereuse, bien sûr. Mais elle ne savait rien des lieux, de leurs intrigues, de la dynamique qui agitait la scène locale. Juste un courant d'air pour son petit monde. Alexandre, par contre, était ici comme un poisson dans l'eau. La fête de Clio n'avait été qu'un aperçu de son talent pour faire un avantage d'un fiasco. Amusé plus qu'il ne l'aurait dû, il se prit au jeu et lui répondit.

« Mon héroïne est dangereuse, mais elle n'est pas la seule. L'est-elle pour ce garçon ? L'est-il pour ce qui la poursuit ? Elle pourrait se murer dans sa méfiance, refuser cette danse. Ce serait un choix logique, mais elle serait seule ensuite pour faire face aux ennuis. Elle devrait passer par des épreuves nombreuses, avant de se rendre compte de qui est son allié et qui est son ennemi. Des sacrifices, pour obtenir la vérité... »

Il se tut un instant. Ce n'était pas l'une de ses histoires, ça ne pouvait pas l'être. Pour une raison très simple : ce n'était qu'un immense cliché. Et il tirait son succès de son talent pour les éviter. Parfois de justesse uniquement. Illusion, mystification, deux autres noms pour ce qu'on appelait "fiction".

« C'est ce qu'un autre écrirait. Je préfère les histoires moins réchauffées. Peut-être acceptera-t-elle de lui dire sur quel pied danser et de le laisser l'emmener dans un tango endiablé ? Ce garçon que tu introduis au récit est un personnage bien mystérieux, je ne le connais encore que très peu. Et lorsqu'on entame une histoire à plusieurs mains, n'est-il pas d'usage de la mener à son terme ? »

Sourire malicieux. Elle lui plaisait beaucoup trop pour son bien, et ce malgré son Talent. C'était rafraîchissant. Elle lui tendait peut-être un piège, sûrement même, mais il y sauterait volontiers à pieds joints si l'aventure en valait la peine. Lui-même avait plusieurs as dans sa manche et ne fonctionnait pleinement que sous pression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Jeu 12 Mar 2015 - 16:50

Il avait compris. Au premier regard, aux premières paroles, il avait compris. Comment ? Qui était-il ? Un homme payé par ses parents pour la ramener à eux, un chasseur de prime engagé par Konrad pour les mêmes raisons ? Lyse voyait les différents plans se dessiner dans sa tête, tous contre elle. Aucun en sa faveur.

Parano, encore une fois. Ecoute ce qu'il a à te dire, plutôt. Petite idiote.

La voix la ramena encore à la réalité. Commédienne, ses émotions ne s'étaient à aucun moment extériorisées. Elle n'eut qu'à nouveau jeter ses yeux noirs dans ceux, intriguants, de son interlocuteur. Il avait compris. Ses yeux ne pouvaient mentir. Mais qui était-il donc ? Un membre des Familles, elle en était à présent certaine. Le contraire aurait été totalement improbable. Dans quelle vie un profane pourrrait inventer une fiction qui se rapprochait autant de son histoire ? Même s'il était très loin d'avoir la vérité entre ses mains...
Mais de quelle Famille faisait-il parti...
Elle pouvait l'utiliser. Il semblait en savoir bien plus qu'il ne le prétendait. S'il se comportait ainsi envers elle, Clio seule savait ce dont il était capable avec des personnes plus haut placées. Peut-être Konrad...

Tu pourrais l'atteindre grâce à lui...

Un sourire charmeur et intrigué se dessina sur ses lèvres, qu'elle voulut intentionnellement plus rouges que de coutume. L'homme ne remarqua à peine ce changement, elle le lut dans son regard dénué de surprise. Rouge passion, rouge tentation. Il allait vouloir la connaître, il allait vouloir la suivre. Il le voulait.

- Réchauffées ? Je pense plutôt que le meilleur reste à venir. Ce n'est que la surface, pourquoi ne pas gratter cette dernière pour découvrir ce qui se cache réellement derrière ce masque qu'elle se donne ? Je trouve que c'est le début d'une histoire à bien des égards intriguante. D'autant plus que cet homme doit sans aucun doute l'intriguer autant qu'il la frustre.

Tu vois, tu l'intrigue. Cet éclat dans son regard, tu le connais bien.

- Ton héroïne préfère sûrement continuer sa discussion avec l'homme mystérieux dans un lieu plus intime où les oreilles indiscrètes ne peuvent écouter.

Lyse ne mâchait pas ses mots, elle ne prenait plus cette peine. Aucunes hésitations, aucune retenue. Il voulait mener cette histoire à son terme ? Une seule solution allait s'offrir à lui. C'était ça ou rien. Un endroit où eux seuls seraient présents, un endroit où les oreilles ne pouvaient plus les entendre.
Cet Alex était plus qu'intriguant, il lui semblait reconnaître de la malice dans son oeil. Quelqu'un de bien plus intelligent qu'il n'y paraissait, quelqu'un qui savait mener son monde. C'est ce qu'elle pensait.

Vas-y, lances-toi. Fais ce que tu sais le mieux faire.

Lyse sortit des pièces d'une poche, déposa l'argent sur la table. Se levant, elle resta quelques secondes debout face à l'homme avant de se retourner pour faire quelques pas. Elle ne sentait pas sa présence. S'arrêtant, elle fit à nouveau volte face.

- L'histoire de nos deux héros n'est pas encore terminée, il me semble. M'accompagnes-tu ?

Ou le mystère ne te tenterait-il plus ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Jeu 19 Mar 2015 - 12:23


« Mais moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre de jeu »

- Renan Luce, La Lettre.

Du charme, encore du charme... Pensait-elle qu'il n'était qu'hormones ? Son adolescence était déjà loin, pourtant.
Oh, elle était jolie, ça oui. Elle lui plaisait bien, même. Mais Alex était un Prederi, ce n'était pas en parlant à son corps qu'il serait séduit. Il lui faudrait faire plus pour tout obtenir de lui.

Il l'écoutait, malgré tout. Parce que tout cela l'amusait. Il adorait jouer. Peignant un sourire sur ses traits, il refusa sa proposition... en quelque sorte.

« Et où irions-nous, dans cette ville qui t'est inconnue ? »

Une incohérence vite repérée par l'écrivain qu'il était. Tout ne tenait pourtant pas à cette phrase, elle n'était que l'amorce d'une contre-proposition.

« Tu pourrais m'accompagner, plutôt. Je n'ai rien d'important à faire aujourd'hui et mon chauffeur attend dans la rue d'à côté. »

Oui, il avait un chauffeur. Et il ne se garait pas ici, car il était ardu d'y circuler, encore plus d'y trouver un endroit où se parquer. Malicieux jusqu'au bout, il ponctua la proposition d'une mise au défi.

« À moins que notre héroïne n'y voie un piège grossier ? »

Alexandre était un gentleman, quoiqu'on puisse faire dans ces circonstances, il réservait ce genre de chose à ses romans. Néanmoins, elle ignorait ce détail et devrait prendre un risque pour obtenir ce qu'elle désirait. Une preuve que le danger n'a pas toujours besoin d'être réel pour inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Dim 22 Mar 2015 - 12:32

Il était membre d'une Famille.
Aucun doute là-dessus. Mais laquelle ? Quel Talent cachait ces beaux yeux ? Impossible de le savoir. Sauf si l'on savait déchiffrer les secrets des gestes. Et Lyse le savait. Obligée d'apprendre chaque expression, chaque mouvement, chaque détail qui pouvait être utile. Espion et rien d'autre. Les yeux et les oreilles. Efficacité et rapiditié, voilà ce qu'elle avait appris. Connaître son ennemi avant qu'il ne te connaisse. Son père le lui avait appris.
Et Alex, qui qu'il puisse bien être en réalité, faisait parti des cinq Familles. Elle en était certaine à présent. Qu'allait-elle faire, à présent ? Deviner.
Il ne flanchait pas face à son corps, à ses attitudes séductrices. Même si elle percevait un léger mouvement dans sa rétine, ce n'était pas ce qu'il était. Il n'était pas Luskan. Et elle le connaitrait sûrement si il en était un, elle avait bien trop l'habitude de leurs envies d'attirer l'attention. C'était un truc de Luskan, ça. Souvent spéciaux. Et lui, il ne paraissait pas être un des leurs. Pas Luskan.
En revanche... Il était entré dans son jeu d'héroïne et de roman. On pouvait effacer Sonnen et Dorn. Ca ne collait pas. Bien sûr, tout le monde pouvait aimer la lecture, tout le monde pouvait dessiner, créer, jouer. Mais cet éclat dans le regard... On ne pouvait l'inventer. Celui qu'elle avait lorsqu'elle jouait, celui qu'ils avaient tous. Eux, les Artistes. Cet homme l'avait eu durant quelques secondes. Assez pour que Lyse le remarque.
Pas Luskan ni Dorn et encore moins Sonnen. Deux Familles restantes.
Tresadenn ou Prederi ? Prederi ou Tresadenn ?
Il avait de l'esprit. Beaucoup. Elle ne se prononcerait cependant pas encore quand à son appartenance. Des doutes subsistaient encore.

- Un chauffeur ? Notre héros doit être quelqu'un de bien important pour posséder un chauffeur personnel. Et notre héroïne devrait bien être stupide pour ne pas accepter sa proposition, piège ou pas. Après tout, elle ne connait pas la ville et ne sait où aller.

Elle lui sourit et il se leva. Inquiète ? Non. Méfiante ? Bien évidemment. Ils marchèrent quelques minutes avant de se retrouver devant une grande voiture noire. La porte s'ouvrit, elle entra à l'intérieur suivie de l'homme. Assis à l'arrière, le chauffeur s'assit devant le volant. La voiture démarra seulement lorsqu'une direction fut donnée. La voiture s'ébranla. Le village défila derrière les vitres, Lyse ignorait où ils se rendaient exactement. Gardant les yeux fixés à l'extérieur, elle posa une question.

- Et où notre héros si mystérieux emmène-t-il notre héroïne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Dim 22 Mar 2015 - 18:48


Important ? C'était une chose toute relative. Il avait des moyens, beaucoup. Son talent et son sens des affaires y contribuaient largement. La réponse à la question de Lyse ne ferait qu'en rajouter une couche, mais cela lui paraissait suffisamment drôle, pour ne pas s'en priver. Aussi, sur le ton de la plaisanterie, il répondit :

« À son manoir, bien sûr ! »

Une plaisanterie qui prit fin quelques secondes plus tard, lorsque la voiture traversa les grilles de la propriété pour se garer à quelques pas de l'ancienne bâtisse, récemment restaurée, où vivait l'écrivain.
Ce dernier entreprit de sortir le premier pour tenir la portière à son invitée, mais fut interrompu par un assaut inattendu. Le coupable, une boule de poils blanche de la taille d'un jeune ours polaire qui le plaqua au sol en bavant joyeusement.

Son maître rit un instant et, après l'avoir grondé gentiment, le repoussa et se remit sur ses pieds.

« Bienvenue au manoir ! Voici le plus jeune de mes pensionnaires, Patou... »

Un nom peu original pour un chien de montagne des Pyrénées, surtout lorsque son propriétaire était un écrivain reconnu, mais parfois, la simplicité avait du bon.

« ...qui chasse loups-garous et agents du fisc avec la même férocité. »

Il paraissait moins sur la défensive, la présence de l'animal l’apaisait. L'avantage, avec les chiens, c'est qu'ils étaient faciles à comprendre. Il suffisait de prendre soin d'eux et ils vous en étaient reconnaissants. Contrairement aux hommes, ils ne connaissaient pas l'ingratitude et étaient facilement satisfaits. C'était une pause bienvenue dans le monde d'intrigues qu'il fréquentait. Ne nous y trompons pas, il adorait les intrigues. Seulement, c'était comme le chocolat, il ne fallait pas en abuser.

Peut-être était-il temps de lui révéler qui il était ? Il était même possible que cela ne change rien pour elle qui venait d'aussi loin. Sa réputation et son coup d'éclat lors de la fête de Clio n'avaient peut-être pas dépassé le cadre de Muzenn. Pourtant, il décida d'attendre encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Sam 11 Avr 2015 - 11:44

Un manoir. Ce gars possédait un manoir. Etait-ce vraiment son manoir ou voulait-il l'impressionner ? Ce manoir pouvait tout aussi bien appartenir à un riche homme corpulent en vacances sous les tropiques, manoir qu'il aurait confié à son petit neveu ou filleul au troisième degré pour arroser les plantes. Mais d'après le chien qui sauta au cou de son maître, c'était bien chez lui. D'après le chien. D'un blanc nacré, il était magnifique. Lyse se surprit à sourire.

- Enchantée, Patou.

Sa main disparut dans l'épaisse fourure de l'animal. Un chasseur de loups-garou ? Il ressemblait davantage à une peluche qu'à un chasseur sans coeur. Une grosse peluche duveteuse qui ne ferait pas de mal à une mouche.
Sortant de la voiture, Lyse releva la tête et tomba nez à nez avec le manoir. Un sourcil haussé, elle manqua d'être impressionnée. Vivait-il seul ? Etait-ce vraiment sa propriété ou se moquait-il d'elle ?

- Je me dois de contester, ce n'est pas la femme la plus mystérieuse. Un pareil manoir fera naître des questions dans l'esprit de chaque lecteur, à coup sûr.

Tournant son regard vers le jeune homme, elle se tut, attendant une réaction. Qui ne vint pas, étonnement. La roumaine s'avança alors dans l'allée, ses bottes ne faisant aucun bruit contre le sol. Le chien jappait à côté d'elle, en quête de caresses. Mais Lyse observait le bâtiment. Elle avait vécu dans une pareille demeure, elle venait de quitter un luxe qu'elle ne pensait plus jamais atteindre. Le luxe qui ne la touchait pas. Oui, c'était agréable de vivre dans un bâtiment dix fois trop grand. Elle pouvait espérer être parfois seule. Mais Lyse pouvait tout aussi bien se passer d'endroits aussi grands. Après tout, sa famille n'était plus sur ses talons, elle était seule. Elle vivrait seule. Qu'importe alors un manoir ou une petite chambre ?
Cela ne l'empêchait pas de le trouver beau. Pas impressionnant, mais beau. Elégant.

Alex la dépassa pour se diriger vers la porte d'entrée. Il l'ouvrit et l'invita à entrer. Elle eut à peine le temps d'observer le hall d'entrée qu'il l'entraina dans un salon. Patou s'était déjà enfui dans les jardins.
Lui tournant le dos pour observer le salon, elle alimenta la discussion.

- Et moi qui pensais que tu plaisantais lorsque tu parlais de manoir.

Elle se retourna. Planta son regard dans le sien, un brin curieux.

- Mais qui es-tu donc, mystérieux Alex ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Dim 12 Avr 2015 - 21:19


Elle semblait aimer les chiens. Enfin, ce n'était pas difficile d'aimer Patou, c'était le plus brave de tous et le plus beau aussi. De l'avis très objectif de son maître, en tout cas.

Le manoir l'intriguait bien plus, apparemment. Rien de surprenant à cela. Lorsqu'on ne connaissait pas Alex, il était difficile d'imaginer qu'un si jeune homme possède son propre manoir. Une lubie parmi les nombreuses de l'écrivain, mais une lubie intimidante. Arrivés au salon, Alexandre s'affala dans un fauteuil et prit la peine de répondre à ses questions.

« Ce manoir est une vanité que je m'accorde, un haut lieu d'art et d'intrigues, une demeure, un gigantesque atelier, un étalage digne du nouveau riche que j'étais au moment où je l'ai acheté, beaucoup de versions, tout dépend de qui en parle. »

La vraie raison ? Par jeu, bien sûr. Cet endroit avait de l'allure et sa taille permettait qu'il soit employé pour des choses comme le détournement qui avait eu lieu à la fête de Clio. Et puis, son "rival" avait un château, il pouvait bien avoir un manoir.

« Quant à mon identité, tu pourras la trouver - en compagnie d'une photo plutôt flatteuse - au dos de n'importe quel livre présent sur cette étagère derrière-toi.  »

Un éclairage clair et net sur qui il était, ce qu'il faisait et à quel point les choses marchaient pour lui. Certes, il aurait pu lui dire "je suis Alexandre de Narjac", mais cela avait-il un semblant de sens pour elle ? Il n'était même pas sûr que ses œuvres soient traduites dans sa langue maternelle. Au moins, comme cela, elle pouvait accoler l'étiquette "écrivain à succès" à son nom comme tous le faisaient ici. Cela dit, c'était un prêté pour un rendu.

« Maintenant que tu sais qui je suis, à ton tour de me dire qui tu es, "Lyse"  »

Ce prénom qui était si proche de "lies", ces petits mensonges anglo-saxons, en était-il un ? Un mur de plus qu'elle dressait entre elle et le danger réel ou imaginaire ? Tant de questions et son Talent qui était si peu précis en cet instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Lun 13 Avr 2015 - 15:41

Ecrivain ? Sourcil relevé, elle se dirigea vers l'étagère indiquée. Son doigt caressa le dos des livres et s'arrêta soudain, tirant un livre vers elle. Lyse retourna l'oeuvre pour découvrir la photo de l'homme. Elle sourit. En effet, la photo était plutôt flatteuse.
Alexandre de Narjac. Ce nom n'évoquait rien à Lyse. Pourtant, elle aimait lire. A vrai dire, elle n'était pas étonnée d'ignorer qui il était, car après tout, ses seules lectures se résumaient à de vieux écrivains roumains ou russes. La bibliothèque de sa famille. Rien de moderne, rien que de l'ancien. Ses parents ne s'étaient pas le moins du monde préoccupés d'acheter de nouvelles lectures à leur fille, elle-même trop occupée à étudier. Ils ne savaient pas qu'elle lisait en cachette. Ils avaient toujours ignoré qui elle était vraiment. Trop d'enfants, elle était seulement l'une d'eux. Et pour son plus grand malheur, celle qu'ils élevèrent comme l'espoir de leur famille. L'espoir pour les Luskan de ne plus être traités comme de simples profanes.
Lyse n'avait pas eu d'enfance, même sans Talent, elle n'eut guère mieux en tant qu'adolescente.

Elle aimait lire, mais ignorait l'existence de ces ouvrages jusqu'à aujourd'hui. Etait-il célèbre ? Peut-être pas. Mais après tout, elle n'en avait que faire. La célébrité, très peu pour elle. Non, Lyse préférait l'anonymat. Alors qu'il soit célèbre ou non, cela ne faisait aucune différence pour elle.
Non, c'était Liv qui aimait la lumière des projecteurs. Elle, elle aimait les couleurs et les rires. Elle était fraiche et naïve. Le seul point commun entre Lyse et Liv était leur envie de vivre enfin. Mais après tout, Liv est Lyse et Lyse est Liv.

Alexandre de Narjac. L'heureux propriétaire écrivain d'un grand manoir, si jeune, et l'ami du gentil Patou. Lyse lut la description qui figurait au dos distraitement. Mais elle ne lui apprenait rien de bien intéressant à son sujet. Le dos d'un roman ne révélait pas les secrets.
Reposant l'ouvrage, elle se retourna et alla s'assoir en face de son interlocuteur.

- Alors c'est Alexandre ? C'est vrai qu'Alex c'est bien plus court. Mais j'aime les deux.

Lyse n'avait jamais eu peur du regard des autres, elle avait pour habitude – mauvaise habitude ? – de regarder son interlocuteur dans les yeux. Et c'est ce qu'elle faisait avec lui, sans sourciller.
Et il lui posa la question. Après tout, il avait le droit de savoir qui elle était, à présent qu'elle-même connaissait son identité. Mais devrait-elle lui décliner sa véritable identité ? Hors de question. Elle avait fait bien trop de chemin pour recommencer une nouvelle vie, elle n'allait pas la gâcher dès le premier jour. Et elle ne lui faisait pas confiance. Pas encore. Lyse avait du mal à la donner. Sa confiance.

- Lyse Black. Peut-être est-ce un peu mentir finalement. Mes parents m'ont appelé Halyse, mais on m'a toujours appelé Lyse. J'ai fini par m'y faire et, par réflexe, je me présente comme Lyse. Je suis donc Lyse Black. C'est tout.

Et elle se tut. Sourire, elle observait sa mine fixe.

- Ne t'aurais-je donc pas assez dévoilé qui est “Lyse“ ?

Croisant ses jambes, elle ne quitta pas l'homme du regard. Et elle rit. Ce qu'elle n'avait pas fait depuis des mois. Depuis Konrad.

- Je te taquine, allez, souris, je vais te raconter qui est Lyse... Je viens de Roumanie, j'y suis née et y ait fait mes études. Je suis comédienne. Une danseuse-comédienne, à vrai dire. Et mon pays n'est pas célèbre pour ses théâtres, c'est pour cette raison que je suis ici. Enfin, je n'avais pas choisi Muzenn comme destination, à vrai dire. Je cherchais simplement à me rapprocher du théâtre, je veux jouer.

La roumaine ne mentait pas, elle omettait seulement quelques détails.

- J'imagine que j'aurais dû me préparer davantage à ce départ, pour ne pas me retrouver perdue au milieu d'une ville qui m'est totalement inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Lun 13 Avr 2015 - 19:06


Il écouta sans mot dire, jusqu'au bout. C'était un conteur, mais il savait tenir sa langue lorsque les circonstances l'exigeaient. Les mots étaient son domaine, il les décortiquait, les analysait, les tordait jusqu'à ce qu'ils ne soient plus que de la pâte à modeler et ensuite, il leur faisait dire tout ce qu'il voulait.
C'était assez sinistre comme manière de présenter les choses, mais qu'attendre d'un auteur de polars ?

« Prends garde, il est dangereux d'aimer Alexandre. Ce pauvre garçon a un don pour se faire des ennemis puissants... »

C'était plus drôle ainsi, sans adversaires à sa mesure, il s'ennuierait. Même s'il avait tendance à pousser les choses jusque dans leurs dernières limites, mais peu lui importait. Gloire ou infamie, tant que son nom était sur toutes les lèvres.

« ... et les faire tourner en bourrique.  »

Un clin d’œil malicieux ponctua cette réplique. On disait que les hommes restaient toujours de grands enfants. Peut-être était-ce le cas pour Alex, ses jeux étaient juste un peu plus dangereux.

« Tu as un joli prénom et tu m'intrigues, reste si tu veux. Nous avons des chambres en suffisance et je serais ravi d'héberger une artiste de plus.  »

Légère insistance sur le terme. Il voulait savoir, mais trouvait amusant de chercher. Il aurait pu y aller franco et lui poser la question, mais ce n'était pas son style. Cela dit, il en venait à se demander si leur rencontre était vraiment une coïncidence. S'il ne l'avait pas caractérisée, il aurait certainement adopté une tout autre attitude. Il était rare de rencontrer une personne comme elle, jeune, belle et pleine d'esprit.

Trop rare. Était-elle un piège tendu par le Réseau ? Non, trop subtil. Les Tresadenn ? Ce serait bien le genre de cette chère Apolline. Pas de quoi s'en faire dans un cas comme dans l'autre.
Un petit trait d'esprit issu de ses réflexions qui devaient presque transparaître tant les yeux qu'elle fixait sur lui semblaient vouloir lire son âme :

« Enfin, sauf si tu comptes me poignarder dans mon sommeil. Je préférerais quelque chose de plus dramatique. »

On a la mort qu'on mérite et il pensait mériter quelque chose de plus flamboyant. Il l'écrirait et la publierait le jour venu, ça lui éviterait d'être déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyse Black
Avec Play-Doh c'est plus rigolo
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   Dim 19 Avr 2015 - 10:27

C'était un Artiste. Le doute ne pouvait plus être permis. Tresadenn ou Prederi ? Elle hésitait encore. Mais sa façon de parler, les livres, sa manière de se tenir, les mots qu'il utilisait... Ce manoir, tout ce luxe. Les Tresadenn vivaient dans le luxe. Elle sentait cependant qu'il n'avait pas ce petit quelque chose de désagréable chez eux, ce petit quelque chose qu'elle avait toujours détesté. Peut-être à cause de sa famille, d'ailleurs.
Et il lui proposa de rester. La jeune femme pencha légèrement la tête sur le côté, un sourcil relevé. Ils ignoraient tout l'un de l'autre, leurs noms seuls semblaient réels, et il l'invitait à demeurer ici, dans son manoir. Et elle qui s'attendait à devoir dormir dans le premier hotel qu'elle trouverait... Pour une fois que la chance était avec elle. Mais était-ce réellement la chance ? Peut-être était-il tombé sur elle et elle sur lui pour une toute autre raison, peut-être que...

Non. Arrête ça. Tu n'as jamais cru au destin. Pourquoi le ferais-tu maintenant ?

Le destin n'entrait pas dans son vocabulaire. Elle ne pensait pas avoir de destin et avait toujours voulu changer celui que lui destinaient ses parents. Non, elle haïssait le destin.
La chance, c'était une autre histoire. Et peut-être en était-ce une d'être tombée sur cet homme ? La chance ou... son père. Elle savait que sa fuite allait causer des dégâts, elle savait qu'ils allaient se lancer à ses trousses. Elle possédait bien trop de talent et bien plus encore d'informations pour la laisser courir librement. Sans gardes-fou, sans personne pour la surveiller.
Elle fit cependant semblant de croire à la chance et sourit.

- Poignarder pendant ton sommeil ? Qui crois-tu que je suis ?

Le silence tournoya quelques secondes autour d'eux.

- Si je devais te tuer, je le ferais avec bien plus de panache et non par ce moyen si lâche. Mais je ne pourrais te donner d'exemple, sinon je me verrais obligée de te tuer.

Léger sourire en coin, l'air mystérieux et indéchiffrable.

- Heureusement pour toi, cela fait depuis bien longtemps que je n'ai rencontré quelqu'un avec de l'esprit et je ne voudrais pas gâcher l'opportunité de découvrir quel est la nature de celui-ci.

Elle leva le regard, refit le tour de la pièce des yeux, laissant son regard s'arrêter à chaque fenêtre. Elle reposa son regard à son point d'origine.

- N'ayant pas d'endroit où aller, je ne peux que t'être reconnaissante. J'accepterai volontiers ta proposition si je ne dérange pas, bien sûr.

Lyse ne lui laissa pas le temps de répondre.

- Héberger une artiste de plus ? Combien d'artistes caches-tu ici ?

Je sais que tu en es un, tu sais que j'en suis une.






[ Bon, mon amie est allée se doucher alors j'ai eu le temps de te répondre ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau départ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NEW ROAD ; un nouveau départ pour une nouvelle vie
» Niagara Evening 2.0 (Nouveau départ) - [8 juin 2014]
» Nouveau virus : Win32.Induc.A. Surveillez vos logiciels !
» Nouveau Routeur D-link DIR 628 ... Configuration
» [résolu]Nouveau PC Première utilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Muzenn :: Village :: Galerie Marchande-