AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iestin Cabedoce
Admin et Proprio
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 92
Localisation : Suivez l'odeur des oeuvres d'art.

MessageSujet: Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]   Mar 10 Fév 2015 - 22:05

Cher Monsieur de Narjac,

Je tiens tout d'abord à vous adresser mes vœux les plus sincères. Je souhaite, ensuite, à vous inviter à venir prendre le thé en ma compagnie au Château de Muzenn dès que votre emploi du temps vous le permettra. Malgré nos chamailleries incessantes dans les ventes aux enchères, je crois qu'il est temps de mettre notre fierté de collectionneurs enhardis de côté quelques instants. En effet, vous aurez sûrement lu dans le journal de Muzenn la disparition de René Sance, l'un de nos... adversaires communs lorsqu'il s'agit de récupérer une merveille. Je ne doute pas que votre instinct de chasseur de trésors vous titille autant que le mien - et c'est pour partager mes théories avec vous, et savoir si elles ne sont que le fruit de l'imagination d'un trop fervent aventurier, ou si elles font écho chez l'écrivain que vous êtes, que je souhaite vous parler.

Je tiens à vous informer au passage que le disparu fait parti du Réseau qui vous a causé, je crois, quelques ennuis récemment...

En attente de votre réponse,

Cordialement vôtre,

M. Cabedoce


La réponse favorable n'avait pas tardé, et M. Cabedoce avait préparé l'antre en conséquence. C'était un bureau digne des plus grands collectionneurs, et si un œil non averti pourrait passer sur ce vase, cette plante ou ce lustre sans y faire attention, M. Cabedoce savait que l'invité qu'il recevrait aujourd'hui saurait reconnaître son (bon) goût. Il avait sorti le service en porcelaine le plus adapté à l'occasion – il ne le sortait pas pour des mains non affirmées, qui risquait de lui casser sa vaisselle sur son joli parquet – mais M. de Narjac en valait la peine.

Il était dans le hall lorsque le jeune écrivain entra dans son Château. M. Cabedoce s'approcha pour l'accueillir, passa son chapeau dans la même main que celle qui tenait sa canne, et lui serra la main.

- Bienvenue, bienvenue… Avez-vous fait bonne route ?

Il se dirigeait, dans le même temps, vers son antre, et effectua un rapide geste pour l'inviter à rentrer devant lui.

- Puis-je vous servir un thé ? Vous pourrez trouver ici toute une collection.

Quelques boîtes de thé de qualité sur la table basse, à côté de petites assiettes où s'étalaient des gâteaux secs. Alexandre de Narjac n'aurait qu'à se laisser guider par sa préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muzenn.forumactif.org
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]   Mer 11 Fév 2015 - 17:05

Monsieur Cabedoce,

A votre place, je me méfierais de l'imagination des écrivains, on la dit plutôt fertile. Néanmoins, je ne peux résister à un bon thé et, si la rumeur n'est qu'à moitié vraie, vous semblez en posséder une collection plutôt étendue.

Considérez donc que vous avez retenu mon attention et que je participerai volontiers à l'échange de suppositions que vous proposez.

Alexandre de Narjac

PS : Demain vous conviendrait-il ?


Rapide et sans une once de bienséance, mais cette réponse avait été écrite rapidement, pour être transmise immédiatement. J'avais un mauvais pressentiment depuis quelque temps. Comme si la vie était devenue l'un de mes romans, les éléments se mettant en place, les uns après les autres pour ne révéler la vérité au lecteur que lors du tout dernier chapitre. Je n'étais pas un lecteur obéissant, cela dit.

Et le vieux renard non plus, apparemment. Lorsqu'il vint à ma rencontre dans le hall, je me contentai d'acquiescer à sa question. Une banalité avant de passer aux choses sérieuses, rien de plus. Je le suivis dans son bureau et optai pour un choix classique, un simple thé vert, comme on en trouve partout. Parfois, la simplicité a du bon.

« C'est une bien belle collection que vous avez là. Néanmoins, je ne pense pas qu'il s'agisse du but de cette rencontre, n'est-ce pas ? »

Une autre paire d'évidences, pour l'amener à parler. J'avais beau avoir des doutes sur certaines choses, ils étaient loin d'être confirmés. Le pousser à m'en dévoiler davantage tout en dissimulant au maximum mon ignorance des détails me semblait donc la meilleure tactique à adopter.

Un jeune loup aux dents longues prenant le thé avec un vieux renard plus rusé qu'il n'en a l'air. La Fontaine n'aurait pas fait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iestin Cabedoce
Admin et Proprio
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 92
Localisation : Suivez l'odeur des oeuvres d'art.

MessageSujet: Re: Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]   Ven 20 Fév 2015 - 10:43

Thé vert. Simple mais efficace. Monsieur Cabedoce sourit avant de verser de l'eau dans la tasse de son invité, puis dans la sienne, où il avait mis une boule de thé vert. Il laissa infuser juste le temps qu'il fallait avant de la retirer et de la reposer sur une petite assiette qu'il avait prévu pour.

- Non, en effet. Vous n'êtes pas sans savoir que le Réseau gesticule dans tous les sens en ce moment ; vous en avez fait vous-mêmes les frais, je crois ?

Regard interrogatif de la part de Monsieur Cabedoce.

- Quelles questions ont-ils donc pu vous poser ? Qu'ils puissent vous soupçonner de comploter contre les Familles, vous si irréprochable, voilà une bien étrange chose.


Bien sûr, le vieux renard pouvait avoir son idée sur la question, mais il est toujours plus aisé d'avoir ses informations de source sûre. Et quelle source plus sûre que quelqu'un qui était sur place ? Pas qu'il fasse confiance à Alexandre de Narjac ; il l'appréciait énormément à sa façon, mais savait qu'ils jouaient tous deux sur un jeu d'échiquier plus grand que cette simple conversation dans ce simple – enfin, disons le modestement – bureau. Savoir ce qu'il était prêt à partager serait intéressant. M. Cabedoce avait tendance à chercher à tout savoir de partout, sans véritablement prendre position pour qui que ce soit ni utiliser les informations qu'il avait ; il les amassait comme un vieux collectionneur, qui tient à tout avoir simplement pour pouvoir tout regarder, et garder un silence religieux en contemplant la grandeur de ses connaissances ; mais il n'était pas un comploteur, et comme tout collectionneur attaché à sa collection, il n'aimait pas la revendre. Alexandre de Narjac le savait. Et puis il y avait cet « irréprochable » auquel il ne croyait qu'à moitié ; il soupçonnait bien Alexandre de Narjac, lui aussi, et faisait attention à chaque pièce qui se rajoutait à sa collection, mais il doutait que le Réseau soit sur la bonne piste. Il faut dire qu'avec les événements récents, il trouvait même le Réseau plutôt comique.

- Mais indépendamment de leur petit problème avec vous, et avec beaucoup d'autres personnes d'ailleurs, c'est surtout autour de la disparition de René Sance qu'ils s'activent. Je suis d'ailleurs extrêmement désolé, j'étais heureux de pouvoir lui tirer mon chapeau les samedis matins de ventes aux enchères, il était l'une des rares têtes à être aussi présentes que nous. Si je puis me permettre – que savez-vous de lui, exactement, et des circonstances entourant sa disparition ? Histoire que je ne radote pas comme un vieillard en voulant vous apprendre des choses que vous savez déjà…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://muzenn.forumactif.org
Alexandre de Narjac
L'Elephant avec une couronne
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]   Lun 2 Mar 2015 - 21:08

La question sur le Réseau était attendue. Une bonne chose pour moi qu'il l'ait mentionnée en début de conversation, même si ses motivations réelles à ce sujet m'étaient encore obscures. Je finirais par le cerner, je cernais toujours tout le monde, au final. À l'entendre, ses sources avaient leurs limites. Les miennes aussi, mais il était toujours agréable de savoir autrui faillible. Ça replaçait les choses à un niveau plus humain.

« Je ne complote pas contre les familles. Même si l'art de l'intrigue possède un certain charme et que je suis homme à être facilement charmé. Cela reste un jeu d'influence, rien qui ne puisse alarmer le Réseau. Non. Ses membres m'ont fait part de soupçons insultants, auxquels j'ai simplement opposé le silence. Des accusations en l'air d'abuser d'un hypothétique Talent dans le but d'enrichir ma collection. Les préjugés envers les Prederi ont la vie dure... »

Il ne croirait pas une seconde à ce rôle de victime que je m'étais donné, mais c'était la version officielle et je m'y tiendrais. Je ne connaissais pas les liens du vieil homme avec ce "Réseau" des plus douteux, mais comme pour le reste, cette petite organisation devait avoir une tête dans laquelle je finirais par entrer.

Je l'écoutai ensuite parler de René Sance. Un pauvre homme affligé d'un nom des plus ridicules, sa vie d'écolier n'avait pas dû être rose. Mais il était plutôt correct. Je révélai sans rien cacher mes observations à son sujet. Il fallait bien donner pour recevoir. Fouillant dans une poche, j'en sortis un vieux calepin, celui de ma première rencontre avec le bonhomme et lus à voix haute

« Il avait l'aspect de ces gens hors d'âge, pas encore âgé, mais déjà plus tout jeune. La cinquantaine, à tout casser. Dans son regard, pourtant, brillait une flamme bien vivante : celle d'une ambition démesurée et à jamais insatisfaite. S'il fréquentait ce milieu, ce n'était pas par amour de l'art, mais de la valeur qu'on lui accordait. »

Le calepin retourna à sa place et je pris une gorgée de thé avant de poursuivre.

« Quelqu'un de plutôt humain, avec des faiblesses humaines. Pensez-vous que ce soit cela qui ait causé sa perte ? Ou ses liens avec le Réseau ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une tasse de thé ? [PV M. de Narjac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chateau de Muzenn :: Rez-de-Chaussée :: L'antre de M. Cabedoce-